Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 10:10

Version:1.0 StartHTML:0000000209 EndHTML:0000011016 StartFragment:0000003296 EndFragment:0000010980 SourceURL:file://localhost/Users/jean-marcgelin/Library/Mail%20Downloads/La%20chanson%20de%20Duke.docx

The Duke Ellington/ Billy Strayhorn Songbook

Collection 10h10 by Cristal Records

Distribution Sony Music Entertainment

Sélection musicale et textes de Claude Carrière

www.maisonduduke.com

www.cristalrecords.com

Voilà un coffret qui ravira les amateurs de jazz et rappellera aux moins jeunes qu’à la fin des années soixante dix, sur France Musique, Claude Carrière assurait tous les midis, le feuilleton intitulé TOUT DUKE. Le projet se proposait de raconter en l’illustrant la carrière formidable d’un des plus grands jazzmen. Excellence, élégance, génie, voilà les qualificatifs accolés à cet artiste universellement reconnu et aimé, une icône du jazz comme il n’en existe plus. Son œuvre a fourni l’un des plus grands héritages musicaux du XXè siècle :des musiques sacrées, des suites, des œuvres symphoniques autant que des standards.

Sort aujourd’hui sous la forme d’un coffret classieux et économique question prix, The Duke Ellington/ Billy Strayhorn Songbook. Car il n’est pas question d’ignorer l’alter ego du Duke, un formidable compositeur, auteur de certains des plus beaux standards de l’histoire du jazz. 5 volumes[i] couvrent la longue et fertile discographie du pianiste, compositeur, chef d’orchestre, exceptionnellement créatif et original (1899-1974). L’angle d’approche –car comment traiter de ce monument de l’histoire du jazz, s’intéresse plus particulièrement à l’influence du compositeur sur le Great American Songbook, puisque Duke Ellington a sa place auprès des plus grands : Jérome Kern, Cole Porter, Irving Berlin, George Gershwin....

La sélection musicale de 105 plages, les références discographiques sont soignées. Le livret est conçu avec soin avec des photographies et documents de collections privées sélectionnés par Claude Carrière. Les textes délicieux, aussi documentés que bien écrits sont du maître et proposent des pistes intéressantes : comment fut mené le travail d’équipe avec ce formidable orchestre, quelles furent les porte-voix de cette musique et enfin les mots des paroliers qui accompagnèrent cette entreprise... On le voit, un labeur d’une vie et «a labour of love» que nous restitue un expert du jazz qui fit beaucoup pour développer le goût du jazz sur les ondes dans les années fastes de cette musique....avec entre autre, son Jazz Club tous les vendredis soirs co-animé avec Jean Delmas. Rappelons enfin que cette production est adoubée par la Maison du Duke et Laurent Mignard qui garde la mémoire et entretient le culte d’une certaine façon, aujourd’hui.

Merci de nous avoir concocté ce petit bijou, ce bel objet, qui rappellera aux jeunes et moins jeunes, amateurs ou néophytes, d’où vient le jazz et ce qu’il représente dans l’imaginaire collectif. Comment l’oeuvre de Duke a enchanté et continue d’enchanter les racines de cette musique.

Hip hip hip hurrah pour la Chanson du Duke, véritable mélodie du bonheur....

[i] Vol.1 It Don’t Mean A Thing

Vol.2 Jump for Joy

Vol.3 Just Squeeze Me

Vol.4 Sophisticated Lady

Vol.5 Satin Doll

Sophie Chambon

LA CHANSON DU DUKE

Partager cet article

Repost 0
Published by SOPHIE CHAMBON
commenter cet article

commentaires

Serge 22/02/2015 16:15

Que de beaux souvenirs de cet belle époque !!