Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 22:12
Têtes de Jazz ! Avignon Jazz Focus

3ème édition AJMI /La Manutention

07-18 Juillet 2015

http://www.tetesdejazz.eu/

www.jazzalajmi.com

www.triojournalintime.com

www.lamourduloup.net

Le jazz et les musiques actuelles reviennent pour la 3ème année consécutive faire de la résistance dans l’ilôt privilégié de l’AJMI et de La Manutention (cinémas Utopia), derrière le Palais des Papes en face du Théâtre (belge) des Doms, l’un des nombreux partenaires de l’opération. Car, au cœur de l’une des plus importantes manifestations de spectacle vivant, Têtes de Jazz est la vitrine d’exposition de ces musiques qui propose pas moins de quarante concerts (à 12H30, 15h30, 18h30 et 21h30 chaque jour), du 8 au 16 juillet, ainsi que des rencontres professionnelles autour de tables rondes. Ce festival de musique ne serait pas possible sans les bonnes volontés coopératives de tous les partenaires qui coproduisent les spectacles de ce marché des musiques à venir. Pour le grand public, voilà l’occasion rêvée de découvrir la cité papale autrement et d’appliquer la recette de l’AJMI à savoir que «la meilleure façon d’écouter du jazz c’est d’en voir».

Passons donc à la pratique :

AmbreOzChristopheJodet Purcell

La Compagnie de l’Amour du Loup propose un duo voix/contrebasse, basse électrique, loop station, sur quelques airs célèbres du compositeur baroque Henry Purcell, popularisé entre autre par le travail du Deller Consort. Cette forme ouverte et souple a demandé un sérieux travail d’arrangement au contrebassiste. La basse continue sur laquelle la voix improvise, est, pour citer Pascal Quignard dans L’origine de la danse : Quelque chose « sous le plancher » appelle le corps qui marche... le ground en anglais c’est la basse continue, le rythme de fond chez Purcell.

La basse électrique est comme une guitare baryton. Les loops de Christophe Jodet servent à enregistrer et à faire jouer en boucle ses deux basses, et il peut à loisir ajouter des effets d’archet. Ce dispositif ingénieux jette un autre éclairage sur les textes forts et les mélodies d’ «O Solitude » de « La Mort de Didon » ou de «Music for a While». Le résultat, organique plus encore que lyrique, souligne le talent de conteuse d’Ambre Oz, qui s’étant déjà frottée aux chants ethniques et trad, fait rouler en bouche les fragments choisis « O solitude, my sweetest choice », ou « My soul has never known delight», plongeant au plus près de ces chants de déploration et d’introspection.

Journal intime Lips on fire suivi du Bal des Faux Frères

Sylvain Bardiau (tp), Frédéric Gastard (saxophone basse), Matthias Mahler (tb)

http://www.lesdnj.com/article-journal-intime-lips-on-fire-67941798.html

Quel plaisir de retrouver le trio de cuivres si original (sax basse, trompette et trombone) de Journal Intime. Ces formidables musiciens, très impliqués dans le travail artistique, de la production à la distribution, recherchent une indépendance musicale qui leur permette de vivre leur exigence musicale. Depuis leur création, il y a déjà dix ans, le trio qui fonctionne plaisamment sur un mode collégial, a renforcé sa cohésion : le programme autour de Jimi Hendrix s’est étoffé. Cette «mise en oreille de leur vision fantasmée» de la musique du génial gaucher enchaîne avec le plus grand sérieux des élucubrations musicales vraiment acrobatiques : une introduction délirante de Fred Gastard sur « Odysseus Praeludium » nous prépare à plonger dans ces reprises très spéciales de «Hey Babe», «Lover Man» (d’après Muddy Waters) et enfin «All Along The Watchtower », chanson «empruntée» à Bob Dylan qui, bon prince, reconnut la version d’Hendrix indépassable. Le plus extraordinaire est que l’on finit par entendre Hendrix, l’essence même de son chant, au cœur des distorsions et autres bruits de tuyauterie. La transposition est extravagante mais elle réussit à merveille. Quel régal de les voir évoluer sur scène : attaques franches, impeccables unissons, solos fougueux, tout est réglé avec un enthousiasme ébouriffant et une précision orchestrale. La beauté de cet alliage inusité de timbres ne le dispute en rien à la ferveur de « grooves » qui feraient se dresser une assemblée de paralytiques en pèlerinage à Lourdes. Leur musique est une création très travaillée, à la recherche d’un équilibre souvent instable. Généreusement expansionniste parce qu’elle ne prend pas le pouvoir, elle se développe au contraire à perte d’ouïe.

La bonne idée est d’enchaîner, après les reprises hendrixiennes, un autre programme tout autant jubilatoire, mis au point avec la même rigueur, avec le trio des « faux frères », composé du saxophoniste ténor (Fabien Kisoka) et de 2 batteurs Fabrice Lerigab et Laurent Di Carlo. Leur rencontre, il y a une quinzaine d’années sur la caravane du Tour, constituait un début original, très formateur pour comprendre ce qu’est le spectacle vivant. Ils ont continué par une pratique plus raisonnable mais non moins ardue, celle de la déambulation, de la fanfare de rue, reprenant ainsi la tradition des « marching bands » de La Nouvelle Orleans. Le répertoire de cet album dont on fête la sortie aux Têtes de Jazz, emprunte autant aux Rita Mitsouko (Le petit train), à Buckshot leFonque (Brandford Marsalis) qu’à ACDC. Et c’est littéralement aphone que finit Fred Gastard dans « I wanna be your dog » des Stooges, s’improvisant en un Iggy Pop halluciné.

Le public de l’Ajmi s’est levé spontanément pour danser, dans une exaltation joliment fraternelle. Et ce n’est pas si souvent que l’on retrouve ce plaisir du corps qui fait sens.

https://www.youtube.com/watch?v=igUhlH5GlQQ

Sophie Chambon

A venir :

Paysage, avec bruits : sortie CD 2015/2016 avec et sur des compositions originales de Marc Ducret qui fait suite à leur Extension des feux avec Marc Ducret et Vincent Peirani.

Lips on fire II avec Guillaume Magne (guitare) et chant et Emiliano Turi ( batterie)

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Chambon - dans Compte-rendus de concerts
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj