Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 21:27
LINX / FRESU/ WISSELS/WALLEME :: «  THE WHISTLEBLOWERS »

Bonsaï Music 2015

David Linx (vc), Paolo Fresu (flgh, tp, elec), Diederik Wissels (p, fender), Chrostophe Wallemme (cb, b), Helge Andreas Norbakken (dms, perc), Quartetto Alborada (stgs).

Soulful !

C’est un album magnifique dans lequel nous embarque celui qui est aujourd’hui l’un des plus grand chanteur de jazz de sa génération. Un album qu’il porte avec ses camarades et qui poursuit ici une route commencée il y a une dizaine d’années avec la trompettiste sarde et avec le pianiste Diederik Wissels notamment lorsqu’ils signaient l’album Heartland en 2001.

Ils reviennent aujourd’hui dans un nouvel opus où Wissels et Linx signent plus de la moitié des chansons, le pianiste pour livrer des mélodies absolument renversantes (il faudra un jour que quelques-uns de mes confrères se posent deux minutes sur les talents de compositions du pianiste) et le chanteur pour y poser des poèmes émouvants..

Dans cet album, il est question de vie. Il est question d’amour, de passion et de vie. Il est question de vie, d’exaltation de l’instant et de la beauté du monde. Oui il est question de vie. C’est une sorte de cœur battant au rythme de palpitations douces ou sauvages. Il est aussi question de voir ce et ceux qui nous entourent, avec plus d’amour. Comme une sorte d’ode à un monde meilleur. Peaceful.

David Linx immense chanteur porte la musique à son point d’extase. Comme si pour lui le chant était affaire de partage et d’ouverture. Entier. Engagé.

Paolo Fresu illumine quant à lui le propos comme s’il s’agissait d’une autre voix parfois caressante ou parfois transperçant l’espace. Pour Diederik Wissels, chacune de ses notes doit s’entendre comme l’exemple même de l’intelligence de l’accompagnateur, essentiel et génial à la fois. Et Christophe Walleme pour sa part ancre le jeu de ses trois compères dans une sorte de gravité légère. Comme si la gravité pouvait aussi donner des ailes.

Sur 4 titres le quartetto Alborada apporte un tapis de cordes d’une rare élégance.

Il y a dans cet album comme une sorte de symphonie au nouveau monde qui passe par la beauté de celui-ci. Les Whistleblowers sont des lanceurs d’alerte. Ils nous enjoignent en quelque sorte de nous donner corps et âme à la beauté de l’instant. Il n’y a finalement qu’à les écouter et les suivre.

Jean-Marc Gelin

NB : Regardez sur la vidéo de Matthieu Wilson l’étendue de ce qui passe par le visage du chanteur, expressif à chacune des intentions de la voix.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires