Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 17:14
MAURO GARGANO : «  Suite for Battling Siki »

Mauro Gargano (cb, compo), Jason Palmer (tp), Rucardo Izquierdo (ts,ss), Manu Codjia (g), Jeff Ballard (dms), Adama Adepoju (comédien : narration), Frederic Pierrot (comédien : narration)

Mauro Gargano, le plus français des contrebassistes italiens (installé dans l’Hexagone depuis près de 20 ans), a roulé sa bosse avec le gratin du jazz. On le connaît aux côtés de Riccardo Del Fra, de Christophe Marguet ou de Daniel Humair.

Mais ce que l’on sait moins c’est que Mauro Gargano n’a pas que la passion des cordes de sa contrebasse. Il a aussi celle du ring. Celle de la boxe (qu’il pratique) et de ses inombrables fighting heroes.

A l’instar d’un Miles Davis qui jadis consacrait un album à Jack Johnson, Mauro Gargano dédie ici son album en forme de suite presque ellingtonienne à Battling Siki, premier champion du monde africain de l’histoire de la boxe.

C’est donc en 6 rounds et autant de compositions signées du contrebassiste que Mauro Gargano nous amène dans une véritable suite au gré des villes ayant marquée la vie, la carrière et la fin tragique du boxeur assassiné à New-York. La musique y est séquencée de textes écrits par Gargano en forme de dialogues/monologues du boxeur et de son entraîneur et narrés par deux comédiens.

Avec une formation de très haute volée, Mauro Gargano nous embarque avec des compositions absolument superbes entre univers Shorteriens ( Amsterdam qui évoque beaucoup le fameux quintet de Miles) ou plus post hard bop. Il y a aussi des plages de pure improvisation comme celle, saignante de Jason Palmer sur Jumping with Siki qui sonne ici comme une sorte déambulation urbaine. Où encore des moments d’émotion poignante comme sur Dublin, ville s’il en est importante dans la vie du boxeur.

La musique est riche tout comme sont riches les inspirations et les sons, électriques ou acoustiques qui marquent cet album qui s’écoute un peu comme il se lirait. Réalsé avec autant de soin que d'âme il se révèle passionnant de force évocatrice. Les solistes se surpassent et apportent une rare intelligence de jeu très équilibré. Où Jason Palmer scintille, brille un peu comme le héros fracassé de ce roman biographique. Où Manu Codjia apporte aussi une vraie puissance dramatique. Et où Mauro Gargano, sans jamais chercher à se mettre en valeur y est absolument impérial, sorte gardien du temple, arbitre des limites du ring.

Une vraie réussite. Un hommage qui ne tombe jamais dans le cliché d’un jazz upercut mais qui semble au contraire approcher au plus près la complexité du personnage qu’il nous raconte.

Jean-Marc Gelin

A écouter les 25 et 26 Février au Sunside à Paris

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj