Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 18:07
ARUÁN ORTIZ TRIO « Hidden Voices »

Aruán Ortiz (piano), Eric Revis (contrebasse), Gerald Cleaver (batterie) ; Arturo Stable & Enildo Rasúa (claves, sur une plage)

New York, 21 mars 2015

Intakt CD 258 / Orkhêstra

Le pianiste et compositeur cubain Aruán Ortiz s'est installé voici près de huit ans à Brooklyn, après un passage par l'Espagne. Il en avait profité pour enregistrer en trio pour le label catalan Fresh Sound (« Aruán Ortiz, Vol. 1 ». C'est donc le second CD en trio, après des enregistrements sous son nom en solo, en quartette, et une série de collaborations avec Steve Turre, Esperanza Spalding, le trompettiste Wallace Roney, et le frère d'icelui, le saxophoniste Antoine Roney. Plus encore que dans le précédent trio, le pianiste prend le parti résolu du jazz contemporain : cela commence entre cellule répétitive, sérialisme adouci et liberté tonale, une oreille vers Bartók et Stravinski, une autre vers Andrew Hill et Paul Bley, le tout avec une vraie pulsation de jazz, tendue, vibrante.... Aruán Ortiz signe une bonne part du répertoire, mais il fait aussi place à deux thèmes d'Ornette Coleman, condensés en une seule plage, et à Skippy, de Thelonious Monk, commué en un tourbillon d'improvisation ouverte. La circularité est l'un des ingrédients de ce disque, où les mouvements de rotation fonctionnent, à l'intérieur des improvisations, dans la construction des plages, et dans le mouvement même de l'ensemble du disque. Mais ces vortex (l'un des morceaux s'intitule Caribbean Vortex) n'engendrent nulle lassitude, car la variété des rebonds, des nuances, fait naître constamment de nouvelles sensations. Les sources cubaines ne sont pas absentes mais, comme les autres composantes, brassées dans des chaudrons inédits. Une impro collective, Joyful Noises, reflète aussi la joyeuse liberté qui s'empare du trio. On est ici en présence d'un pianiste qui, comme par exemple Vijay Iyer ou Craig Taborn (avec lesquels le batteur a joué), sait emmener le trio piano-basse-batterie vers un horizon rénové. À suivre donc, passionnément.

Xavier Prévost

Aruán Ortiz jouera en mars en Autriche, en Slovénie, aux Pays-Bas et en Belgique mais, à ma connaissance, pas en France....

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires