Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 10:43
HÉLÈNE LABARRIÈRE - HASSE POULSEN « Busking »

Hélène Labarrière (contrebasse), Hasse Poulsen (guitare)

Enregistré en juin 2015

Innacor INNA 11511 / L'Autre distribution

Busking, cela définit le fait de chanter dans la rue, ou ailleurs, les mélodies que l'on a en tête, sans façon, sans calcul ni préméditation, comme elles viennent, dans la liberté de l'instant. Et la liberté de l'instant, pour Hasse Poulsen comme pour Hélène Labarrière, c'est plus qu'une habitude : une seconde nature. Avec ce disque, ils parcourent leurs mémoires, individuelle ou commune, pour faire revivre la sensation, l'émoi, et l'impact des ces chansons dans leurs vies respectives. L'échantillon est large, de Leonard Cohen et Bob Dylan jusqu'à Alanis Morissette, Feist et Stromae, en passant par les Beatles (époque « Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band ») et Starmania, sans oublier une chanson du film Phantom on the Paradise. Et ils s'approprient magnifiquement ces objets mélodiques devenus part de l'intimité de beaucoup d'entre nous. Alternant ici l'exposé et l'accompagnement de l'un à l'autre, ils cheminent en toute familiarité. La rondeur et la proximité du son, le crissement des doigts sur les cordes, tout ici parle d'être là, tout proche, et dans l'instant. Et pourtant on est bien dans les libertés du jazz : liberté d'interpréter, liberté de s'évader dans l'improvisation, parfois loin des balises originelles. Sur Formidable de Stromae, après une intro de basse qui part de très loin, la guitare effleure le riff entêtant, mais en l'entraînant vers un ailleurs où la contrebasse se donnera encore bien des libertés, avant retour vers la ritournelle. Et ainsi de suite de plage en plage, où la créativité des duettistes continue de faire merveille. Au passage Hasse Poulsen s'offre une petite escapade en territoire danois, et un épisode électronique sur Lucy in the Sky (with Diamonds). Au total dix excursions dans la mémoire collective, à la dérive, et toute liberté, en toute humanité.

Xavier Prévost

Le duo jouera le mardi 16 février à 20h à Ivry-sur-Seine, dans le cadre du festival Sons d'hiver

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires