Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 20:50
LOGAN RICHARDSON : «  Slow »

Blue Note 2016

Logan Richardson (as), Pat Metheny (g), Jason Moran (p), Harish Raghavan (cb), Nasheet Waits (dms).

Attention, chef d'oeuvre !

Quelle claque !

Cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas entendu un album que nous n'hésitons pas un seul instant à qualifier d'Oeuvre tant on sait d'emblée qu'elle fera date dans la carrière du musicien.

Il y a un an, alors que nous déjeunions tous les deux dans un petit restaurant non loin du Sunside, il m'avait parlé de ce projet et de ce formidable line-up. Tout en me pinçant j'avais un peu de mal à croire que Pat Metheny allait accepter ainsi d'intervenir en sideman sous le nom d'un jeune saxophoniste.

Et ce n'est pas là le moindre des exploits que de voir Logan Richardson aligner le guitariste du Missouri aux côtés de ce fabuleux all-stars. Et si parfois le name dropping donne des résultats qui ne dépassent pas l'effet d'annonce, ici c'est carrément l'inverse. C'est comme si la réunion de ces génies du jazz les avait amené à (re) découvrir la pierre philosophale. A se transcender.

Alors c'est tempétueux. Comme sur Creeper où Logan laisse son monde totalement

abasourdi par un solo d'anthologie sur lequel Metheny embraye le pas avec autant de feu que de flamme. A eux cinq ils font parler la poudre. Grand moment lunaire aussi sur Locked out of heaven où les espaces s'étirent en un moment de profonde nostalgie émouvante.

Et puis au travers des magnifiques compositions il y a de l'épaisseur et une réelle intensité dramatique tout au long de cet album. Ils tutoient le ciel. Il faut écouter la puissance de cette machine en marche qui explose sous le lyrisme de Metheny et de Logan. L'entente fusionnelle de ces deux-là y est admirable et si powerful. Il faut aussi écouter le jeu de Logan sur Alone. Absolument renversant. Quel son et quel phrasé ! Album superlatif s'il en est.

Rien qu'à l'ouverture avec Slow où cette intensité est portée à son plus haut point dramatique. C'est si fort qu'on en reste au bord des larmes. Et ça continue avec Imagine où la fusion est totale entre le son de Logan et celui de Metheny tous les deux arrivés à une sorte de summit sublime. Prenant !

On pourrait passer en revue les morceaux de cet album où chaque chef d'oeuvre succède à celui qui le précède.

Grosse claque nous vous disions.

Immense moment de jazz qui ne pourra pas vous laisser de marbre. D'ores et déjà inscrit dans les albums qui marqueront au moins l’année à venir et bien au delà.

Slow est un sommet d'intensité à la puissance quasi mystique.

Un choc.

Jean-Marc Gelin

Partager cet article

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj