Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 09:01
MEDERIC COLLIGON  : «  MoOvies »

MEDERIC COLLIGON : « MoOvies »
Mederic Collignon ( cnt, vc), Emmanuel Harang (b), yvan Robillard (fder), Philippe Gleizes (dms), , ensemble Eutépé.
Just Looking 2016 - Dist. Harmonia Mundi


« De toutes façons c’était couru, il est un peu barré Méderic, non ? »

« Mais non, tu comprends pas. Médo c’est un comédien, un acteur de série B genre pantalon pat’ d’eph’, grosses ray ban et bagnoles genre Serpico,Manix, Starsky ou Bullitt. Alors tu penses, les thèmes de Lalo Schiffrin, de David Shire et de Quincy Jones, c’est carrément son truc. Sa came. Toute une époque j’te dis »

« Oui mais t’as vu ce qu’il en fait. Ecoute le thème de Money Runner. Son arrangement ça confine au génie. Fallait être couillu pour oser des trucs pareils. Ou alors, complètement barré, je le répète »

« T’as raison il assure avec ce truc genre « suite ». D’un côté il a l’air de respecter à mort les thèmes originaux et de l’autre il s’en empare pour les détourner façon puzzle »

« Comment ça ? »

« Ben un truc un peu hybride qui n’est pas vraiment du jazz et pas vraiment de la pop mais quand même un peu des deux. Un peu comme le fruit d’une touze ou King Crimson se retrouve dans le même pieu que Miles et les Floyds. Tu vois ce que je veux dire. Enfin bon le genre de plans qu’il aime »

« Oui, et aussi un gros gros travail sur le son »

« Oui mais pas que. Sur les arrangements aussi. Médo se transforme en vrai chef d’orchestre qui prend parfois des allures symphoniques. Et il ménage ses effets et le suspens des évolutions comme sur ce The Pellam's moving again blues. Cet album est ultra riche. Fucking rich album, comme dirait Harry ! Tiens d’ailleurs t’as qu’à te mettre au casque End title genre cigarette du flic vainqueur, tout cassé après la bagarre et déambulant dans les ruelles mouillées. Et il peut tout se permettre le Médo. Il joue du tambourin, il fait venir un ensemble de trompettes, le batteur joue de la guitare. Et tout cela fourmille de 20.000 petits trucs, de choses cachées, de revirement, de changements.
Et puis derrière t’as vu comme ça assure. C’est qui aux claviers ? »

« Yvan Robillard »

« Putain, comment il joue grave ! Encore un qu’est totalement parti, lui. Barré et génial »

« Yes , man ! Et Médo mine de rien. Lui chaque fois qu’il prend son biniou t’as l’impression qu’il déchire l’espace. Il y a du Miles dans son jeu mais aussi du Don Cherry ou encore parfois des trucs qui tranchent dans le vif comme chez les frères Markovic. Tu les connais ? »

« Oui. T’as raison il a carrément géré le Médo ! »

« Sauf parfois quand il chante. Il est là aussi génial. Quelle voix ! Mais ça serait bien qu’il a pose de temps en temps. Genre un peu moins trublion énervé. Médo a quand une belle chanson d'amoooouuuur »

« Moi je trouve ça terrible mais bon, chacun son truc. En tous cas dès qu’ils passent vers chez moi j’y vais ventre à terre. J’espère qu’ils y ajouteront le diffusion de quelques extraits »

« Carrement, moi aussi. Je louperai ça pour rien au monde. Médo je te le dis, si tu viens, j’annule tout ! »


Jean-marc Gelin

A écouter le 1er et 2 mars au Duc des Lombards et le 17 mars à Jazz à l’Etage à Rennes

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj