Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 20:41
Julien Alour a la une !

JULIEN ALOUR : « Cosmic dance »

Gaya Music / Socadisc 2016

Julien Alour (tp), François Theberge (ts), Adrien Chicot (p), Sylvain Romano (cb), Jean-Pierre Arnaud (dms)

Julien Alour a la une !

OLIVIER ROBIN : « Jungle box »

Fresh Sound 2016

Julien Alour (tp), David Prez (ts), Vincent Bourgeyx (p),

Dans la famille Alour, nous connaissions Sophie, saxophoniste de son état. Il est bien temps de vous présenter Julien : trompettiste de feu.

Et Julien Alour fait aujourd’hui l’actualité avec deux albums, l’un sous son nom l’autre sous celui du batteur Olivier Robin.

Dans « Cosmic Dance », album dont il est le leader Julien Alour y joue un jazz assez classique dans une veine néo-hard boppienne dont on faisait les héros et dont on fait toujours aujourd’hui les géants.

Flamboyance d’un Julien Alour exalté et exaltant, son énorme et capiteux d’un Theberge particulièrement inspiré et plus souple que jamais, inventivité dans chacune de ses interventions d’Adrien Chicot, et rythmique qui derrière assure grave. Et surtout des arrangements superbes qui témoignent des grands talents d’écriture de Julien Alour.

Totale réussite.

Tout pareil avec l’album du batteur Olivier Robin. Vous vous souvenez le batteur dans la lecture théâtrale de « a love supreme » , aux côtés de Sébastien Jarrousse. C’etait lui Olivier Robin, auteur d’une belle performance. Ici aux côtés de Julien Alour et de David Prez, il s’aventure sur les mêmes terres qui vont du hard bop aux contrées post-coltraniennes. On est dans encore dans cette veine classique de ce jazz qui porte haut. Les acteurs sont à leur sujet et sous l’impulse d’Olivier Robin, portés par une énergie superbe et communicative. Là encore, belle écriture et solistes au meilleur. La musique s’y fait aussi évidente que de l’eau d’une source boppienne.

Source de jouvence.

Jean-Marc Gelin

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires