Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 10:22
SONNY ROLLINS « Holding the Stage, Road Shows vol. 4 »

Sonny Rollins (saxophone ténor), Clifton Anderson (trombone), Stephen Scott, Mark Soskin (piano), Peter Bernstein, Bobby Broom, Saul Rubin (guitare), Bob Cranshaw, Jerome Harris (guitare basse), Al Foster, Jerome Jennings, Victor Lewis, Harold Summey Jr, Kobie Watkins, Perry Wilson (batterie), Kimati Dinizulu, Sammy Figueroa, Victor See Yuen (percussions)

Pori (Finlande), 13 juillet 1979 ; Paris, Olympia, 23 octobre 1996 ; Boston, 15 septembre 2001 ; Toulouse, 15 mai 2006 ; Londres, 24 novembre 2007 ; Marseille, 25 juillet 2012 ; Prague, 30 octobre 2012

Doxy Records - Okeh 88875192752 / Sony Music

Le Colosse du saxophone, qui n'est pas venu depuis plusieurs années enchanter dans notre pays les agapes festivalières, nous envoie un message, le quatrième d'une suite ouverte intitulée « Road Shows » et qui connut déjà trois volumes. Cette plongée dans les archives des concerts captés « sur le vif », souvent en Europe, mérite une fois de plus que l'on s'y arrête, pour une bouffée de plaisir ou une longue inhalation de nostalgie.... En ouverture, une ballade, In a Sentimental Mood, captée en 2007 au Barbican Centre de Londres : ballade exposée en toute liberté, à demi déjà dans la paraphrase, avec une ferveur et un recueillement qui va vite déboucher sur des envolées volubiles, mais toujours en vue du thème, car l'impro est ici mélodique ; et cela conduit à un stop chorus de près de deux minutes où le géant s'envole, laissant ses partenaires dans la sphère contingente du groupe qui ronronne parfois un peu trop. Vient ensuite Professor Paul, un thème dédié au saxophoniste Paul Jeffrey (partenaire de Monk, Gillespie, Basie, Mingus...., et qui dirigea les jazz studies à la Duke University de Durham, en Caroline du Nord, où il s'est éteint en 2015) : le thème est un démarcage sinueux de Without a Song, qui évolue ensuite vers un dialogue avec la batterie de Kobbie Watkins et les percussions de Sammy Figueroa, dans une atmosphère oxymorique où tension et décontaction se mêlent et se démêlent sans cesse. Après un court -et très intense- duo avec le guitariste Saul Rubin (Prague, 2012) sur Mixed Emotions, une ballade immortalisée naguère par Dinah Washington, Rollins embarque pour Keep Hold of Yourself, un blues sur tempo médium, en sextette (Paris, 1996) et plein jazz, avec un beau chorus du pianiste Stephen Scott, puis une jubilation du leader qui cite Mr P.C., et dialogue avec le fantôme de Coltrane, comme au bon vieux temps (1956) dans Tenor Madness ! Cette seule plage rendrait le disque indispensable. Une curiosité aussi : une composition de Rollins (Pori, 1979) intitulée Disco Monk, dédiée au Grand Thelonious, et qui assemble en un collage cahoteux (et presque chaotique....) des séquences binaires et des temps suspendus de ballade. On file ainsi de plage en plage, d'étonnement en anamnèse, jusqu'au medley final qui, après un stop chorus incendiaire de cinq minutes, débouchera sur l'inoxydable (et toujours indispensable) Don't Stop the Carnival. Du grand Rollins, une fois de plus, qui nous laisse rêveur : faisons un rêve en effet, et imaginons que, dans leur grande créativité archiviste, l'INA (Institut national de l'audiovisuel) et Radio France proposent au label Doxy de Sonny Rollins de rééditer le fabuleux concert du premier festival de jazz de Paris (celui des années André Francis), le 31 octobre 1980, au Théâtre de la Ville, avec Mark Soskin, Jerome Harris, et Al Foster. Il est toujours permis de rêver....

Xavier Prévost

Des extraits sur le site de Sonny Rollins :

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj