Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 09:08
PING MACHINE « easY listen_ing... » & « U-bi___K »

PING MACHINE : Bastien Ballaz (trombone), Stéphan Caracci (vibraphone, marimba, glockenspiel & autres percussions), Guillaume Christophel (saxophone baryton & clarinette basse), Andrew Crocker (trompette & bugle), Jean Michel Couchet (saxophone alto), Fabien Debellefontaine (saxophone alto, flûte, clarinette), Florent Dupuis (saxophone ténor, flûte, flûte alto, piccolo), Quentin Ghomari (trompette & bugle), Didier Havet (tuba & trombone basse), Paul Lay (piano), Rafaël Koerner (batterie), Frédéric Maurin (guitare, guitare baryton, synthétiseurs, programmation, direction, composition), Fabien Norbert (trompette & bugle), Rapahël Schwab (contrebasse), Julien Soro (saxophone ténor & clarinette)

.

« easY listen_ing... »

Luwigsburg, 19 septembre 2015

& Tours, 23 mars 2013

Neuklang Future NCD 4130 / Harmonia Mundi

.

« U-bi___K »

Ludwigsburg, 20 & 21 septembre 2015

Neuklang Future NCD 4140 / Harmonia Mundi

.

Deux CD d'un seul coup d'un seul, pour afficher l'ambition artistique (la seule qui vaille !) ; deux disques qui ont vu le jour grâce au financement participatif (la nouvelle forme de création collective qui associe le public à l'émergence de la beauté....). Et un résultat exemplaire !

Le premier CD, baptisé « easY listen_ing... » pour le démarquer du second, avec lequel il est pourtant en totale cohérence, offre trois plages enregistrées en Allemagne au célèbre Bauer Studio (également pilote du label Neuklang), et une plage captée sur le vif deux ans plus tôt à l'indispensable Petit Faucheux de Tours, refuge dynamique de bien des créations, où avait été enregistré, lors des mêmes concerts, le CD « Encore » publié cette année-là.

Le second CD, « U-bi___K », relèverait selon certains d'une adhésion plus explicite à l'univers de la musique dite contemporaine. En fait, les choses ne sont pas aussi tranchées : « easY listen_ing... » offre bien une structure plus en rapport avec un CD de jazz, avec plusieurs pièces distinctes, et une relation écriture/solistes lisibles dans son déroulement même. Et cependant c'est bien là une musique totalement d'aujourd'hui (et pourquoi pas de demain....), par la liberté de son langage et le goût marqué des franchissements de frontières désignées, faute de mieux, comme stylistiques .

« U-bi___K » procède d'une conception formellement plus en phase avec la musique dite-savante-occidentale : longue pièce à écouter dans sa continuité, utilisation d'un langage qui fait écho à tout le vingtième siècle, depuis la seconde école de Vienne jusqu'au temps présent (le seul qui nous soit vraiment contemporain.... du moins le temps de l'affirmer :Tempus Fugit, comme le rappelait Bud Powell, en écho aux Géorgiques de Virgile).

Ce qui frappe dans « U-bi___K » c'est une sorte de transversalité des langages, qui fait que l'on glisse en permanence de l'écrit à l'improvisé, d'un univers sans tonalité à des figures qui avouent à demi-son un centre tonal, et surtout d'une expression musicalement codée à cette expressivité libre et intense (au moment des solos d'instruments notamment) qui dit avec insistance que l'on est bien dans l'univers du jazz. Et cela en toute lisibilité car, pour peu que l'on réécoute l'œuvre, tout semble couler de source, d'un mouvement simple et presque naturel, s'il n'était si profondément imprégné de culture.

Il faut ajouter que, même si le guitariste Fred Maurin est à la fois le compositeur, l'arrangeur et le chef d'orchestre, la musique respire un esprit démocratique, comme c'était le cas chez Gil Evans dans les années 70 ; mais ici la composition garde toujours ses droits face à l'improvisation. Et les improvisateurs sont inspirés et impliqués. Cela fait une dizaine d'années que j'écoute cet orchestre, je l'ai entendu évoluer, avec dans ses rangs des fidèles rejoints par de nouveaux arrivants toujours plus talentueux : mon intérêt est allé croissant pour cette musique toujours fraîche, neuve et audacieuse.

Dans mon refus de distinguer un CD plus que l'autre dans cette nouvelle livraison, je m'en tiendrai à une adhésion sans réserve aux deux !

Xavier Prévost

Ping Machine donnera un concert « Jazz sur le vif », programmé par Arnaud Merlin, le samedi 14 mai 2016 à 17h30 à Paris, Maison de la Radio.

http://www.maisondelaradio.fr/evenement/jazz/jazz-sur-le-vif-14

Diffusion sur France Musique le mercredi 18 mai 2016 à 20h dans « Les mercredis du jazz » de Jérôme Badini

http://www.francemusique.fr/emission/les-mercredis-du-jazz

PING MACHINE « easY listen_ing... » & « U-bi___K »

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires