Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 21:59
DAVE LIEBMAN & RICHIE BEIRACH « Balladscapes »

Dave Liebman (saxophones ténor & soprano, flûte traditionnelle), Richie Beirach (piano)

Zerkall (Allemagne), avril 2015

Intuition INT 3444 2 / Socadisc

Ils se connaissent depuis les années 60, ils ont enregistré ensemble pour la première fois en 1970 (Dave Liebman & Carmel Six « Night Scapes »), et leur premier duo sur disque date de 1975 (« Forgotten Fantasies »), aventures conjointes prolongées par le légendaire quartette Quest. Autant dire que leur connivence est du plus haut degré. Pour ce disque, enregistré en Allemagne du Nord où réside désormais le pianiste, ils ont fait le choix de jouer des ballades, envisagées comme autant de paysages offerts à leur lyrisme, et à notre contemplation. Il commencent avec la Sicilienne de Bach (Sonate BWV 1031), très prisée des jazzmen (Bill Evans, et plus récemment Kenny Werner....). Le recueillement est intense, le lyrisme favorise la liberté à l'égard du thème : on commence, déjà, en beauté. Et le disque entier effeuille un catalogue imaginaire de ballades souvent magnifiées par le jazz : For All We Know , Zingaro (autrement appelé fréquemment Portrait in Black and White , et originellement Retrato em branco e preto ), Moonlight in Vermont, Day Dream (de Billy Strayhorn-Duke Ellington). L'émotion est palpable, et l'on est assurément dans le cœur du sujet musical. Sweet Pea de Wayne Shorter devient une complainte déchirante ; This Is New , de Kurt Weill, sur un tempo médium, résonne comme un éloge de la mélancolie. Le lyrisme de Coltrane est convoqué (Welcome / Expression), et le tout se complète de compositions des deux compères (Quest, Kurtland, DL ....). A savourer longuement, lentement, souvent : le bonheur musical est à l'horizon de chaque plage. Et l'on profite de l'occasion pour évoquer un autre disque de Dave Liebman, paru l'an dernier en Autriche, non distribué en France, et qui pourtant mérite le détour : « Sketches of Aranjuez »

DAVE LIEBMAN & RICHIE BEIRACH « Balladscapes »

DAVEC LIEBMAN & SAUDADES ORCHESTRA  « Sketches of Aranjuez »

Dave Liebman (saxophones ténor & soprano, flûte traditionnelle), Peter Massin, Jürgen Haider, Klemens Pliem (flûtes), Karin Gram (hautbois), Wolfgang Heiler (basson), Hermann Girlinger, Gottlieb Resch, Akiko Nishimara (cors), Klaus Ganglmayyr, Barney Birlinger, Mario Rom, Sebastian Höglauer (trompettes), Alois Eberl (trombone), Hermann Mayr (trombone basse), Ali Angerer (tuba), Heidi Rich (harpe), Guido Jeszenszky (guitare), Wolfram Derschmidt (contrebasse), Wolfgang Reisinger (batterie), Christoph Schachen, Ewald Zach (percussions), Jean-Charles Richard (direction)

Linz (Autriche), 12 avril 2011

PAO Records PAO11220 / www.pao.at

 

Depuis environ une décennie, Dave Liebman a joué une dizaine de fois cette relecture de « Sketches of Spain » de Gil Evans / Miles Davis, avec des orchestres différents, dans des instrumentations différentes, s'écartant généralement un peu de l'instrumentation originelle. Ce fut notamment le cas en 2007 au festival de Marciac avec un orchestre issu du Conservatoire de Toulouse, dirigé par Jean Charles Richard (voir plus bas les liens vidéo pour deux extraits) ; et en 2008 à Paris, Cité de la musique, puis à la Manhattan School of Music de New York, sous la direction de Justin DiCioccio (édité en 2009 sous le label Jazzheads) ; enfin en 2011, à nouveau sous la direction de Jean Charles Richard, à Linz en Autriche, où ce concert a été enregistré à l'initiative du très dynamique Herbert Uhlir, producteur de la radio publique autrichienne (ORF). Le disque reprend les cinq thèmes de l'œuvre originale, en modifiant parfois la durée et la structure des pièces. Le parti pris est celui de la très grande expressivité, dans l'écriture d'ensemble comme dans la partie soliste. Le souci, comme chez Gil Evans, est de faire retentir l'intensité émotionnelle de l'Espagne, avec les mêmes emprunts à Joaquim Rodrigo et Manuel De Falla  (Concierto de Aranjuez et El Amor Brujo); et Dave Liebman fait ressentir aussi très profondément l'atmosphère des pièces de Gil Evans inspirées par la tradition ibérique (Saeta , Solea , The Pan Piper ). Lyrique et profondément engagé dans la musique, Dave Liebman est une fois encore pour nous une indispensable source d'émotion(s).

Xavier Prévost

 

Deux extraits de Marciac 2007 sur Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=RwzYGUC5IXM

 

https://www.youtube.com/watch?v=b34NXsJranI

 

Extraits du CD

http://www.allmusic.com/album/sketches-of-aranjuez-mw0002815547

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj