Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 10:04
L’OEUF : «  Petits plats pour grand ensemble »

L’OEUF : « Petits plats pour grand ensemble »
http://www.inouiedistribution.org
http://www.loeufbigband.fr/accueil_OEUF.html

Forcément lorsque l’on vient de la cité des gaules et que l’on a grandit en plein coeur de Lyon, l’art culinaire ça vous est comme qui dirait, une seconde nature. Et quand on fait du jazz…. aussi.

Mettre les petits plats dans les grands (ensembles), voilà bien le menu que propose ce superbe big band Lyonnais pour un nouvel album au menu plus qu’alléchant. Jugez-en par la carte : Mise en embouchure, velouténor au bugle forestier, salade de croches, cuisses de coulisses, trois pâtes et un canard, filet de sol et baryton mayonnaise et pour finir, douceur du jour.
Et surtout au menu plus que complet. Car mes amis, si vous vous asseyez à leur table vous pourrez tout gouter à satiété : du swing, du groove, du funk, de la musique avec tout plein de tiroirs à ouvrir. Les cuivres et l’électrique fondent en bouche. Des saveurs oubliées vous reviennent avec l’apparition d’un banjo et la musique festoie sur un gros funk un peu crade. Dans leur cuisine tout le monde joue ensemble, circule, les uns passant devant les autres dans des contre-chants superbes alors qu’à certain fourneaux (pupitres) ils travaillent à l’unisson avec l’attention au liant que l’on apporte aux meilleurs sauces. Le plus toqué c’est Pierre Baldy-Moulinier véritable orfèvre en surprises qui éclatent non pas en bouche mais derrière vos ouïes. Une musique qui évite les pièges d’une fade linéarité pour offrir des goûts et des arrière-goûts et tout plein de surprise cachées dans cette cuisine légère et souple qui parfois vous bouscule même un peu. Avec un zeste de Mingus et un pincée de Thad Jones en voilà un qui sait relever ses plats.
Et voilà un big band où les cuivres laissent entendre le piano et la guitare dans un fourmillement constant et toujours surprenant. Et je peux vous dire que si vous entrez dans leur restaurant vous ne pourrez pas y être mieux servis. 18 musiciens de grande classe (mais pas du tout pompeux ni pompants) et quelques solistes de haute volée y font monter les sauces.
Asseyez vous à leur table, fermez les yeux et dégustez et surtout ne vous inquiétez de rien, ils s’occupent de tout ! Pour le plus grand plaisir de vos sens éveillés.
Jean-Marc Gelin

Partager cet article
Repost0

commentaires