Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 21:06
MARC BURONFOSSE « ÆGN , αιγαίο »

Andreas Polyzogopoulos (trompette, effets électroniques), Marc-Antoine Perrio (guitare, effets électroniques), Stéphane Tsapis (claviers, effets électroniques), Arnaud Biscay (batterie, percussions, voix), Marc Buronfosse (guitare basse, effets électroniques)

Invités :

Spiros Balios (voix, violon), Jean-Philippe Carlot (voix)

Jean-Charles Richard (saxophone soprano)

Naoussa (Île de Paros, Grèce), 23-26 avril 2015

Abalone AB 024 / L'Autre Distribution

Selon André Breton, ce serait un « hasard objectif » ; selon Marguerite Yourcenar des « carambolages du hasard » : en tout cas, par un concours étrange de circonstances qui ne le sont pas moins, je me trouve avoir emporté dans mes bagages, le plus fortuitement du monde, pour un séjour grec et majoritairement cycladique, ce disque enregistré à Naoussa, très charmant port de Paros.... où je séjourne au moment où j'écris ces lignes. Comprenne qui voudra.

Marc Buronfosse, contrebassiste éminent et compositeur de musiques subtiles (et toujours de formes accomplies), assure depuis 2011 la direction artistique d'un festival de jazz sur l'île de Paros. Pour cette nouvelle aventure musicale, il voulait témoigner de son amour pour la Mer Égée. Pour cela il s'est entouré de musiciens de sa connaissance : le trompettiste grec Andreas Polyzogopoulos ; le pianiste d'origines familiales grecques Stéphane Tsapis ; le guitariste Marc-Antoine Perrio, et le batteur Arnaud Biscay. Et pour l'occasion le contrebassiste empoigne une guitare basse à six cordes. La musique est aux confins de multiples courants : électro-jazz (dans ce qu'il a de meilleur), musique expérimentale, musique ambiante ou atmosphérique.... Les sonorités sont traitées avec un soin extrême, dans un espace onirique où la construction formelle est prégnante. Ce voyage dans la Mer Égée laisse parfois entendre, dans le lointain de la pâte sonore, le flux et le reflux des vagues. Au détour d'une plage, dans la voix du violoniste Spiros Balios, surgit en grec un texte du poète archaïque Archilochos de Paros (VIIème siècle avant J.C.). Ce successeur d'Homère et d'Hésiode était aussi un peu thaumaturge, et c'est de miracle que parle le poème. À deux plages de là (des plages de CD !) le poète Jean-Philippe Carlot, grand connaisseur de la culture grecque, nous parle d'Ithaque. Le trompettiste Andreas Polyzogopoulos lance ses volutes dans la haute atmosphère ; pour une plage où plane l'ombre du Miles électrique, il est rejoint par Jean-Charles Richard. Stéphane Tsapis cultive au piano électrique des sonorités d'une grande variété, et d'une pertinence sans faille. La guitare de Marc-Antoine Perrio joue des effets avec éloquence, et le batteur Arnaud Biscay installe une pulsation lancinante, aux timbres riches, avec souplesse et sans violence. On se laisse embarquer dans les Cyclades, et pour un peu on s'aventurerait vers l'Ouest jusqu'à Cythère. La plupart des compositions sont élaborées collectivement, dans un climat télépathique : c'est fascinant, et totalement réussi !

Xavier Prévost

Un avant-ouïr sur le site du label

http://abalone-productions.com/boutique/aegn/

.

Indiscrétion marine du fort vénitien de Naoussa

MARC BURONFOSSE « ÆGN , αιγαίο »

©Xavier Prévost

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires