Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 18:54
SHIRLEY HORN « Live at the 4 Queens »

Shirley Horn (voix & piano)

Charles Ables (guitare basse)

Steve Williams (batterie)

Las Vegas, 2 mai 1988

Resonance Records / Socadisc

Miles Davis l'admirait, depuis les années 60 (et Miles était plutôt économe de ses admirations....). Il lui accorda même le privilège de sa présence (rarissime) comme sideman sur le disque « You Won't Forget Me » (Verve, 1990). Quoi d'étonnant : il y a chez elle cette retenue, ce placement rythmique funambule, que l'on trouve aussi chez le trompettiste. Et cela dans le chant comme dans l'accompagnement qu'elle se donne au piano. A la fin de sa vie, quand immobilisée sur un fauteuil roulant elle cédait le clavier à un (bon) pianiste, cela sautait aux oreilles, surtout quand au rappel elle quittait son fauteuil pour se faire porter sur la banquette du piano : elle s'accompagnait comme personne !

Avec cet inédit, capté au Four Queens Hotel de Las Vegas, elle nous revient en majesté rétrospective. L'année précédente elle a gravé deux disques, dont un en public (« I Thought About You ») ; et quelques mois plus tard elle enregistrera « Close Enough For Love ». Et comme toujours le répertoire se renouvelle. Après un premier instrumental (Hi-Fly, de Randy Weston), un peu altéré par une prise de son médiocre, voici You'd Be So Nice toCome Home To, swing en douceur et nuances de la voix, voix qui souffre encore un peu de la restitution sonore, laquelle heureusement va s'améliorer au fil des plages. L'interprétation est d'une grande liberté, accentuée encore par la pertinence de l'accompagnement. Régal assuré tout au long de l'album. Encore un instrumental sur Isn't It Romantic, qu'elle avait déjà enregistré en 1987, un Lover Man qui donne le frisson, tout comme Just For a Thrill (qu'elle reprendra en 1993 dans son hommage à Ray Charles). Et elle conclut au piano sur un blues d'Oscar Peterson. La publication de ce concert est assurément une bonne nouvelle pour ceux qui aiment Shirley Horn, et pour ceux qui devraient se hâter de la découvrir pour l'aimer. En plus, le livret recèle une foule de témoignages de ses producteurs, partenaires et collègues, dont Sheila Jordan.

Xavier Prévost

Des infos sur Vimeo

https://vimeo.com/183150689

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj