Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 08:15
DONNY MC CASLIN : «  Beyond now »

DONNY MC CASLIN : «  Beyond now »
Motema 2016
Donny Mc Caslin (ts), Tim Lefebvre (b), Mark Giuliana (dms), Jason Linder (kybds) , Nate Wood (g)

 

Autant vous le dire, vous allez vous en prendre une et une sévère !
Ceux qui pensent que Donny Mc Caslin est le jeune saxophoniste bien gentil, petite mèche sur le côté, celui qui tient sagementnle pupitre dans l’orchestre de Maria Schneider, celui que l’on présenterait à sa belle-mère, et bien ceux-là vont en prendre pour leur grade. Et une sévère.
Car Mc Caslin est en fait un vrai tueur. Ce dont les auditeurs avisés s’étaient déjà un peu rendu compte dans les précédents albums.Donny Mc Caslin est pour moi un killer comme on n’en a pas vu depuis le temps où les gars sortaient leurs armes sur les scènes de kansas City.

Marqué par sa collaboration avec David Bowie sur l’ultime album très jazz de ce dernier ( « Black stars » auquel participaient aussi les autres musiciens ici présents), Donny Mc Caslin s’est ainsi transformé en une sorte de Mister Hyde émergeant de substances électriques aux nappes sonores brumeuses et pyschédéliques ( Coelacanth). Les références à David Bowie sont bien sûr très présentes comme sur Small Plot of lands très marqué par l’influence de la star anglaise et repris de l’album « Outside » sorti en 1995.
 
Sur ce tapis très pop, Donny MC Caslin sort sa lame affutée comme un rasoir. Tranchante et agile.
« Donny Mc the knife »
Rarement on a entendu un saxophoniste donner autant de puissance et de lyrisme lyrique à son discours. Il faut dire que Donny Mc Caslin a un sens incroyable de la mise en scène ( certains disent même que l’album est sur-produit) et que son phrasé acrobatique apporte à l’album une dimension «  hors-sol » comme on peut l’entendre sur cette ouverture absolument magistrale sur Shake loose qui vous laisse sur le cul et tout ébouriffés.
A la fois lunaire et brutal. A la fois pop et jazz. A la fois sensuel, intellectuel et tripal, à la fois flottant et inquiétant, le jazz de Donny Mc Caslin porte très haut le renouveau du jazz dans une production digne des grands héros du genre.
De bons gros sons de basses matelassent l’album, portés par un Tim Lefebvre en lévitation ( Tedeski trucks band). Les tapis harmoniques de Jason Linder vous enveloppent dans une sorte d’entre deux plus ou moins psyché alors que la guitare de Nate Wood fini par vos assener quelques coups de boutoirs saisissants, comme des attaques en règle.
Produit par David Binney, l’album vous embarque de morceau en morceau dans un univers qui lui est propre, à la fois onirique et inquiétant, dans une mise en tension palpable.

Incandescent !


Jean-Marc Gelin

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Larc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj