Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 20:52

You and the Night and the Music, concert de TSF Jazz
12 décembre Olympia (75009)
Cette soirée du lundi de la mi-décembre à l’Olympia est devenue avec le temps-on célébrait la 14 ème édition- un rendez-vous majeur de la saison parisienne. S’y retrouvent les habitués des clubs et, en plus grand nombre, les amateurs de jazz qui entendent tout simplement prendre du bon temps et mettre à jour leurs connaissances. Le programme mitonné par TSF Jazz tend en effet à l’exhaustivité et n’écarte aucun des genres qui caractérisent le jazz en ce début du 21 ème siècle. Sur la scène du music-hall du Boulevard des Capucines, ce ne sont pas moins de 20 formations qui ont présenté le 12 décembre un panorama aussi divers que contrasté, où les sonorités électroniques alternaient avec les accents d’Europe centrale, les rythmiques sud-américaines, sans oublier- et c’est bien là le cœur du sujet-les tenants d’une modernité créative dans la droite ligne des John Coltrane, Miles Davis et autres Sonny Rollins.
En l’espace de trois heures, le spectateur aura pu déguster le jazz cuvée 2016 sous toutes ses formes actuelles, ou plutôt se mettre en bouche. La règle du jeu fixait la prestation de groupe à un unique morceau (5 à 6 minutes en moyenne), seuls la chanteuse-danseuse de claquettes britannique Lucy Dixon et le guitariste Biréli Lagrène- dont chacun se sera aperçu (enfin !) qu’il ne peut être réduit au rôle du plus brillant des héritiers de Django- ayant droit à deux chansons. C’est dire si l’exercice était astreignant pour chaque formation, sorte de speed dating, où il faut convaincre sans préliminaires.  Face à cette contrainte, stressante à l’évidente pour d’aucuns, certains démontrèrent leur maestria : le saxophoniste Samy Thiebault et son quintet, trois duos (Laurent de Wilde et Ray Lema, Jacky Terrasson et Stéphane Belmondo, Biréli Lagrene eet William Brunard), et, le plus convaincant à nos oreilles, le quartet de Mark Turner (Avishai Cohe, trompette, Joe Martin, basse et Marcus Gilmore, batterie).  Le public, plutôt bon enfant, eut donc droit à un menu riche, voire copieux d’autant que fidèle à sa bonne habitude, TSF Jazz avait convié pour assurer l’ouverture et la clôture, deux grandes formations rutilantes de l’hexagone, The Amazing Keystone big band et le Red Star Orchestra de Johane Myran avec Thomas de Pourquery. Reste maintenant aux spectateurs d’un soir à approfondir leurs connaissances-et leurs coups de cœur- par le disque et le concert.
Programme complet sur www.tsfjazz.com
Jean-Louis Lemarchand
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans Compte-rendus de concerts
commenter cet article

commentaires

Laurent Coq 14/12/2016 09:37

Impayable Jean-Louis Lemarchand qui chaque année fait le SAV de TSF à l'Olympia, et qui ce coup-ci prend Damion Reid pour Marcus Gilmore. Vive le jazz !

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj