Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 15:24

Le Silence de l'exode

Yom (clarinettes, composition), Farid D. (violoncelle), Claude Tchamitchian (contrebasse), Bijan Chemirani (zarb, daf, bendir). Réalisation Thierry Augé

Festival Banlieues Bleues, Saint Ouen, Espace 1789, 25 avril 2013

Back to the Klezmer

Yom (clarinettes, composition), Dario Izkovic (accordéon), Benoît Giffard (trombone, tuba), Maxime Zampieri (tapan). Réalisation Gilles Le Mao

Festival Banlieues Bleues, Tremblay en France, L'Odéon, 19 mars 2014

1 DVD, deux films (son stéréo et multicanal) La Huit /ESC distribution

 

Deux films en un seul DVD, lequel est publié dans une série qui comporte un volume consacré à Émile Parisien et Vincent Peirani (déjà chroniqué sur Les DNJ par Sophie Chambon), et un autre consacré à Thomas de Pourquery (chronique à paraître prochainement). Deux aspects du clarinettiste Yom : le tropisme world music, avec une allégeance enthousiaste à la musique Klezmer, et un référence à l'exode, au sens le plus large, avec une musique originale introduite par un texte d'Erri De Luca. Le Silence de l'exode, c'est comme un parcours transversal entre des identités musicales différentes : chaque interprète du quartette vient avec les traces de sa (ses) culture(s). Il en résulte un déroulement d'une intensité dramaturgique qui tutoie la magie. C'est filmé avec un rythme parfait (changements de plan, mais aussi de cadrage) qui confère à l'ensemble une force expressive qui épouse la beauté de la musique. Un moment le violoncelliste nous fait entendre des sonorités de oud, et à cet instant tient son violoncelle comme on le ferait d'un luth ou d'une guitare. Très belle réalisation où la musique et sa captation paraissent nées d'un seul geste.

 

Pour le second film, Yom introduit son propos musical par le récit de son attachement, dès l'enfance, à la musique Klezmer, dont il conte sobrement l'histoire. Puis vient le concert, emblématique de l'effervescence insensée qui sied à ce langage musical. Beau filmage aussi, plus classique, en accord avec une musique faite de pleins et de déliés, de moment paroxystiques et de pauses mélancoliques. Au total, et comme souvent dans les productions de La Huit, un bel objet qui sert la musique, avec amour.

Xavier Prévost

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans DVD jazz
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj