Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 18:47

 Son ultime oeuvre sortira le 5 mai prochain chez le label Verve (Universal, filiale de Vivendi) qu’il présida (1998-2004): Turn Up the Quiet,  disque de Diana Krall, chanteuse-pianiste, dont il avait lancé la carrière. Producteur de légende, Tommy LiPuma est décédé le 13 mars à New-York à l’âge de 80 ans.
Avec l’artiste canadienne, Tommy LiPuma a enregistré quelques-uns de ses plus beaux succès, When I look in Your Eyes, The Look of Love (4 millions d’exemplaires), ou encore Live in Paris, captation d’un concert de 2002 à l’Olympia. Mais ses états de service au sein de l’industrie musicale en plus d’un demi-siècle, pour les labels Liberty/Imperial, A&M, Blue Thumb Records, Warner, Elektra, Verve, révèlent une richesse artistique exceptionnelle –George Benson, Miles Davis, Jimmy Scott, dont il avait relancé la carrière, Barbara Streisand, Natalie Cole, Paul McCartney. Une ouverture d’esprit (et d’oreille) reconnue par la profession (5 Grammy Awards) et le public (75 millions d’albums vendus).
Tommy LiPuma n’avait, confiait-il, qu’une règle d’or: la seule musique qui me plait est celle qui me fait taper du pied (dans le texte, shake my ass).  Le goût de la musique avait saisi le jeune Thomas LiPuma au collège où il pratiqua le saxophone. Repoussant les souhaits de son père, fils d’immigré italien, qui le voyait épouser son métier de barbier à Cleveland, Tommy entra dans l’industrie de la musique au bas de l’échelle en emballant des vinyls dans un hangar. Vous connaissez la suite. Comme l’avait souligné le bassiste Christian McBride, LiPuma était passé de “cutting hair to cutting hit records” (ndlr: jeu de mots basé sur leverbe to cut qui se traduit aussi bien par couper qu’enregistrer un disque).
Grand collectionneur de tableaux, Tommy LiPuma était aussi un grand amateur de vins qui put apprécier les grands crus français lors d’un récent festival de jazz de Saint Emilion dont il était le parrain d’honneur.

Jean-Louis Lemarchand

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article

commentaires