Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 15:27

Pierre Bouteiller nous a quittés...

C’est le titre du communiqué de TSF,  radio où il anima "Si bémol et fadaises", reçu ce matin dans ma messagerie, au moment même où j’apprenais la nouvelle sur « sa » radio, France Inter.

Nous n’entendrons plus son « Bonjour » désinvolte . Une voix majuscule de la radio s’est éteinte. Lui qui fit ajouter un "s" à France Musiques, quand il fut appelé à la direction de la maison. Preuve d'un éclectisme inspiré pour ce formidable dilettante, qui savait improviser.

Un peu plus tard, toujours sur France Inter, Jean Lebrun, dans son excellente émission La Marche de l’Histoire, rend hommage à un autre disparu de la radio (« les Cinglés du music hall » sur France Inter) et de la télévision, Jean Christophe Averty ( «Les raisins verts » ) que l’on enterre aujourd’hui à 15h, à Montrouge, dans son 14 ème natal.

Ces deux professionnels avaient en commun un amour sincère du jazz ( Bouteiller venu à la radio en écoutant "Pour ceux qui aiment le jazz" de Ténot et Filipacchi sur Europe numéro 1), et un humour très caustique qui leur a valu pas mal de déboires. Et de se faire virer pour un bon mot ou une émission trop dérangeante. "Les ennuis​​​​​, il faut les commencer très tôt" avouait en badinant Pierre Bouteiller.

Pourquoi suis-je émue ? Sans doute par une nostalgie compréhensible, car tous deux me renvoient à l’enfance, à l’enfance de la télé, aux années soixante, aux concerts de jazz de Juan les Pins et à la radio. Quand je rentrais du lycée, maman, assidue de l’émission de 9h de Pierre Bouteiller, me distillait les précieuses informations de son magazine culturel, les anecdotes souvent vachardes du génial persifleur.

Question jazz, Bouteiller n’était pas franchement d’avant-garde à cette époque, il aimait inconditionnellement Sinatra,  le piano et les pianistes, les jazzmen Art Tatum, Errol Garner, Count Basie, Oscar Peterson, Bud Powell, Stan Kenton, Chet Baker, le jazz vocal et sa triade Ella, Billie, Sarah ... Rien que du bon, du très bon, des valeurs sûres. Et si je ne connaissais pas encore Neal Hefti et son « Girl Talk » qui était l’indicatif de son émission, je l’ai très vite associé à la version française de Claude Nougaro, « Dansez sur moi » avec Maurice Vander au piano. 

Ces professionnels ont fait office de passeurs pour le "grand public" comme aimait à le désigner Averty, partageant dans leur "playlist" leur amour de Trénet, Montand, Nougaro, Brel, Gréco, de la variété de qualité, du jazz, du cinéma....mélangeant toutes les disciplines avec talent, déplaçant les lignes sur le grand échiquier de notre mémoire collective.

Voilà pourquoi, la do mi sol, j’aimerai toujours le music hall, toujours, toujours, toujours, le music hall... et  aussi Radio Days,  qui fut très longtemps mon film préféré de Woody Allen.

Sophie Chambon

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Chambon
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj