Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 10:21

Caroline Sentis (voix), Bruno Ducret (violoncelle)

Invités : Marc Ducret (guitare), Matthieu Metzger (saxophones baryton et sopranino)

Poitiers, octobre 2015

La Boîte à Sandrine / https://connieandblyde.bandcamp.com/

 

Un pari un peu fou, et totalement assumé, d'associer la chanson -avec des (bons) textes (en français, en anglais aussi)- et une musique qui prend son bien de toutes parts : jazz contemporain, musique du même tonneau, pop sophistiquée, folk engagé, plus toutes les variantes qu'il n'importe guère de nommer, tant l'essentiel réside dans le corps de la musique. La voix et le violoncelle, les textes et la musique s'affrontent, s'étreignent et s'apprivoisent en une sorte de rite secret. Le résultat est fascinant. La guitare de Marc Ducret s'en mêle sur quatre plages, les saxophones (baryton et sopranino) de Matthieu Metzger s'y glissent pour deux titres, et les deux invités convergent dans un thème intitulé Blanc ne supporte pas l'hiver : ils sont manifestement de la même obédience artistique, qui fait fi des étiquettes. C'est l'expression qui doit prévaloir, expressivité maximale même, comme dans ce chant des prisonniers des pénitenciers du Sud des USA, naguère recueilli par Alan Lomax : I'll be so glad when the sun goes down. Une autre voix (celle du violoncelliste ?) s'y fait entendre, dans une expression écorchée vive, qui engendre un puissant frisson. Décidément inclassable, et c'est tant mieux !

Xavier Prévost

 

Connie & Blyde jouera le dimanche 30 avril à Montpellier au Parc de l'Aiguelongue, à midi, dans le cadre du Mama Stock Festival

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires