Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 11:03

Enrico Pieranunzi (piano), Donny McCaslin (saxophone ténor), Scott Colley (contrebasse), Clarence Penn (batterie)

New York, 29 & 30 avril 2015

Cam Jazz CAMJ 7909 / Harmonia Mundi

 

Déjà publié (et salué) aux USA fin 2016, un album enregistré à l'occasion du 80ème anniversaire du Village Vanguard. Le pianiste italien y retrouve le saxophoniste qu'il avait accueilli en 2013 pour l'album «Proximity», et je dois avouer que je préfère Donny Mc Caslin dans l'un et l'autre cas, au côté de Pieranunzi, plutôt que dans le CD «Beyond Now» qu'il a publié sous son nom voici quelques mois. La musique ici relève d'une esthétique presque intemporelle (une intemporalité qui cependant prendrait sa source du côté des années 60) : musique de l'effervescence (affichée ou subliminale), du lyrisme (revendiqué ou enfoui sous les arcanes de la modernité) et de l'interplay (cette interactivité si particulière qui s'est insinuée, sans fracas, chez Bill Evans, et de manière plus ostentatoire chez beaucoup d'autres). Mais ce n'est pas parce que l'on est au Vanguard qu'il faut nécessairement invoquer les mânes de Bill Evans. D'ailleurs, au fil des plages, on pourrait aussi déceler des analogies avec McCoy Tyner, Herbie Hancock et quelques autres. Mais l'essentiel est ailleurs, dans le style et l'exigence du pianiste, dans le swing rageur induit par la prestation en club (et quel club!), swing stimulé par la saxophoniste qui aime à pousser le bouchon toujours plus loin ; swing attisé par un tandem basse-batterie qui conjugue subtilité et haute énergie. Beaucoup de compositions de Pieranunzi, qui sait ce qu'élaborer veut dire, et un thème du bassiste, Out Of The Void (une intro extrême orientale, un thème façon sixties, une beau solo de basse, et un envol torride, côté sax et piano). On trouve aussi un standard, I Hear A Rhapsody, exposé au piano 'à la Solal', en digressions et mises en abyme(s), avant un développement collectif, très décontracté mais riche d'invention(s). En somme, on aurait aimé être, ces soirs d'avril 2015, au Village Vanguard.

Xavier Prévost

 

p.s. : On en profite pour rappeler un autre disque sorti en janvier, et passé un peu inaperçu, qui associe en duo Pieranunzi et le saxophoniste Rosario Giuliani. Ils se promènent autour de la musique d'Ellington (« Duke's Dream », Intuition / Socadisc)

 

Des tubes (Satin Doll, Come Sunday, I Got It Bad....), des thèmes plus confidentiels (Isfahan), et des classiques moins joués (Take The Coltrane, Reflections in D) ; le tout agrémenté d'un 'à la manière de.....' signé par le pianiste, et d'une composition conjointe, Trains, sur le canevas de Take The 'A' Train. Beau duo, très vivant : on peut se laisser tenter !

 

ENRICO PIERANUNZI «New Spring, Live At TheVillage Vanguard»

Partager cet article

Repost 0
Published by Xavier Prévost - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj