Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 22:17

 

Il avait découvert le jazz en 1948 et l’écoute, en direct, de Lester Young cinq ans plus tard sera déterminante (Dictionnaire du Jazz). Alain Tercinet, disparu le 29 juin à 82 ans, était passionné par la West Coast auquel il consacra un ouvrage, en 1986 ( West Coast. Editions Parenthèses) qu’il enrichit 30 ans plus tard (chronique dans les DNJ le 18 février 2016), révisant à cette occasion certains de ses jugements initiaux. Une preuve de la rigueur et de l’ouverture d’esprit d’un  chroniqueur-musicologue, rédacteur à Jazz Hot (1970-80) et membre de l’Académie du Jazz. Auteur également de Parker’s Mood (Ed Parenthèses), dédié à Charlie Parker et Bebop (Ed Pol), contributeur du Dictionnaire du Jazz (Robert Laffont), il écrivit également  de nombreux textes pour des livrets d’albums, notamment dans la collection Jazz in Paris(Universal), et tout récemment la musique originale de Thelonious Monk pour Les Liaisons Dangereuses 1960, publiée par Sam Records.
Jean-Louis Lemarchand

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand - dans non classé
commenter cet article

commentaires

CARINI Stéphane 31/07/2017 03:51

Alain Tercinet était également l'auteur d'un ouvrage remarquable, le seul disponible en France sur ce musicien, consacré à Stan Getz et paru en 1989 aux Editions du Limon. Il va cruellement nous manquer et, il faut le souligner, à l'égal de sa connaissance approfondie du jazz, ses qualités humaines : il était très aisé de l'aborder, Alain était simple, modeste, disponible, immédiatement en sympathie. SCarini.

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj