Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 22:41

Enzo Carniel (piano, piano préparé, piano électrique, synthétiseur, électronique, enregistrements de terrain, conception sonore), Marc Antoine Perrio (guitare, électronique, conception sonore), Simon Talleu (contrebasse), Ariel Tessier (batterie)

Meudon, 19-20 septembre 2019

Jazz and People 820001/ Pias

 

Plaisir de retrouver un pianiste-compositeur que j'écoute avec un vif intérêt depuis maintenant 5 ans. Disque étonnant, qualifié ici ou là de concept-album, pour signifier qu'un univers imaginaire trame le projet musical. C'est que le musicien aime à faire émerger la musique dans une sorte de dramaturgie où le souci de la forme va faire advenir la musique. C'était déjà le cas lorsque j'assistais, en 2015, à son récital de fin d'année au Conservatoire National (CNSMD de Paris) chroniqué ici. C'était encore le cas quand, deux ans plus tard, j'écoutais le groupe 'House of Echo' sur la scène du studio 104 de Radio France (compte rendu en suivant ce lien), quelque temps avant la sortie de son disque «Echoïde». Chaque fois un parcours s'installe, un déroulement s'impose, un récit se déploie, mais c'est toujours la musique qui parle. Le récit musical émerge d'un paysage sonore, fait de sons concrets et de traitements électroniques, d'où va sourdre par vagues successives de la «musique de musicien, entièrement faite à la main», comme aimait à le dire l'Ami Jacques Mahieux. C'est à la fois prospectif, avec une tendance à l'abstraction lyrique, et simultanément totalement sensoriel, et d'une certaine manière sensuel. Le recours à la technologie n'empêche nullement cette musique, et son architecture générale, de révéler un caractère profondément organique. Bref c'est intrigant, passionnant, et pour tout dire totalement abouti.

Xavier Prévost

.

Un avant-ouïr sur Youtube

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J-B 28/05/2020 20:52

Je ne connaissais pas. C'est chose faite !