Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 13:20
SWEET DOG    PUISSANCE DE LA DOUCEUR

 

 

SWEET DOG

PUISSANCE DE LA DOUCEUR

Sortie digitale 4 MAI 2020

MUSEA RECORDS

 

4 JUIN 2020 CONCERT SUR AD LIB TV à 19H

C’est la toute dernière parution du trio SWEET DOG créé en 2015 par trois personnalités affirmées, leaders par ailleurs, qui se retrouvent dans un triangle équilatéral, pour une séance folle de totale improvisation dans laquelle ils se sont jetés à corps perdu. Le saxophoniste ténor JULIEN SORO (découvert sur Big 4, dans le duo Schwab & Soro), membre de Ping Machine et par là même, du nouvel ONJ emmené par Fred MAURIN, intervient avec ARIEL TESSIER ( batterie) et PAUL JARRET ( guitares). S’ils ne sont que 3, il arrivent à une puissance orchestrale impressionnante : il y avait déjà quelque chose d’étrange dans le nom du groupe, en porte-à-faux avec les masques grimaçants de chiens fous de leur photo de groupe.

Le titre d’ailleurs mérite explication, car à l’écoute des 10 titres, récupérés sur de longues séances d’enregistrement live, on ressent la puissance de cette musique libérée, déchaînée même à laquelle les effets électroniques débridés sur “Danse des lucioles”, “Flying Guitar on the Dark Side” confèrent un son très particulier, sale parfois, grésillant, Mais hormis certains titres plus délicats, comme la balade étrangement plaintive, hypnotique et lancinante qui porte le nom de l’album, la douceur ne semble pas vraiment au rendez-vous pour qualifier la qualité d'une musique de rage et de fureur, parfois proche comme dans “Hana-bi”_ autre référence au film ultra violent du japonais KITANO.

Qu'entend on au juste? Un magma convulsif, un chaos tout à fait organisé cependant dans des finale au cordeau! Sinusoïdes d’une guitare électrifiée, drive permanent de la batterie survoltée, chant du sax ténor au beau timbre parfois désaccordé, mêlé au souffle, un travail précis sur les textures et les sons plus ou moins bruts!

Alors? Une réponse vient peut être de l’ouvrage d’Anne Dufourmantelle, philosophe et psychanalyste qui travaillait, avant sa tragique disparition, sur ce concept de douceur, à ne pas ranger hâtivement dans le sucré, voire le mièvre, le féminin! La douceur selon elle est en effet une dynamique qui porte la vie, une résistance à l’oppression politique, sociale, psychique, un combat contre le cynisme actuel. Faire un pas de côté, réfléchir, “dire non” ce qui est aussi une façon de revenir à la vie, à l’envie! On comprend ainsi mieux ce qui se dégage de ce projet engagé des trois membres de Sweet Dog!

Cette musique se révèle impressionnante à l’écoute mais gageons qu’elle fut aussi surprenante pour les musiciens eux mêmes qui devaient, selon la loi de l’improvisation, faire surgir ce qui advient hic et nunc! En tous les cas, on souscrit au programme!

 

Sophie Chambon

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires