Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 14:30

Jean-François Pauvros (guitare, archet, chant, piano), Antonin Rayon (orgue, clavinet, synthétiseur, épinette, piano), Mark Kerr (batterie, percussions, flûte, chant)

Villetaneuse, 2019-2020

nato 5569 / l'autre distribution

 

Pauvros, le franc-tireur absolu : souvenirs pour le vieux soixante-huitard lillois que je fus, épaté par son duo avec Gaby Bizien, par le trio Moebius avec Philippe Deschepper (deux autres francs-tireurs avérés....), et plus tard par son duo ave Siegfried Kessler («Phenix 14», Le Chant du Monde, 1978). Beaucoup d'aventures polymorphes pour ce guitariste hors-norme, dont quelques-unes sous le label nato, qui l'accueille à nouveau. Ici tous les tropismes du musicien sont visités, par un trio dont l'urgence jamais n'asservit la rigueur. C'est un voyage dans une vie de musicien gourmand de lyrisme transgressif et de radicalité suave. Antonin Rayon, qui tient les divers claviers, est né l'année même -1982- où paraissait «Pénétration», l'album du groupe Catalogue, où Jean-François Pauvros œuvrait en compagnie de Jac Berrocal. Autant dire que le temps s'efface devant la verve créatrice du guitariste. Quant au batteur Mark Kerr, entre les Rita Mitsouko et quelques tours de piste dans le groupe Simple Minds de son frère Jim Kerr, il est aussi de ceux qui parcourent tous les horizons jusqu'à extinction des feux. Bref un mélange détonant, détonnant aussi parce qu'il casse les codes, et qui nous étonne par la somptueuse diversité de ses inspirations. Des textes également, sur trois plages, de Pauvros, de Mark Kerr, et de Rimbaud comme en un songe morbide qu'illuminerait la poésie. Ambiance de tourneries hypnotiques ou sons fracturés, pop-rock subvertie ou délices mélodiques, tout concourt à composer un objet artistique aussi cohérent que singulier, bref une œuvre. Car le franc-tireur est un artiste. Bien entouré par des musiciens de la même trempe, il nous entraîne dans une aventure musicale aussi singulière que palpitante. Avec, comme toujours chez nato, un livret qui déborde d'images et d'imagination. À découvrir et à goûter, avec la passion qui s'impose !

Xavier Prévost

.

À découvrir aussi : le DVD «7 films de Guy Girard», paru l'an dernier, et chroniqué dans Les Dernières Nouvelles du Jazz en suivant ce lien

http://lesdnj.over-blog.com/2019/12/jean-francois-pauvros-7-films-de-guy-girard.html

.

Jean-François Pauvros jouera avec les dessins en direct de Zou (illustrateur de l'album) sur le parvis du château de Valenton (Val-de-Marne) à 20h, le 8 août. 

Partager cet article

Repost0

commentaires