Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 13:12

David Linx (bc, compos), Gregory Privat (p), Chris Jennings (cb), Arnaud Dolmen (dms) + Manu Codjia (g), Marlon Moore (vc)


Attention : très grand album de jazz vocal pour cette rentrée !
Le chanteur bruxellois David Linx nous revient en ce début d'année avec un album majeur dans sa carrière pourtant déjà très riche et ponctuée d'une 30aine d'albums.
Initialement prévue pour le printemps sa sortie a été décalée en septembre pour des raisons liées au contexte actuel.
Ce n'etait pas le bon moment.
Et pourtant !
Cet album que David linx a quasiment conçu tout seul (paroles et musique ) est à la fois une oeuvre très personnelle et surtout une sorte d'hymne à la vie.
David Linx y reussit un tour de force avec l'incroyable énergie qu'on lui connaît. Ça vibre, comme une forme d'urgence à dire.
Chacun des thèmes porte en lui une mélodie magnifiquement bien écrite, au point que l'on y vient et revient sans cesse (cet album a tourné dans ma tête tout l'été ).
Mais il faut aller au delà. Il faut aller aux textes, aller aux mots pour comprendre ce qui se joue-là. Où il est question de beaucoup plus que d'un simple alignement de chansons.
A ecouter plutôt comme un manifeste parfois poétique (des textes sublimes) et parfois comme une forme d'engagement pour ceux qui savent lire entre les lignes.
Message d'amour et de liberté d'un monde que David Linx voit avec autant d'avidité que d'exaltation.
Une grande emotion parcourt l'album sur To the end of an idea dont la musique est ici signée Mario Laginha.
Rien à jeter. Chaque morceau reste en tête et le message s'imprime parce que David Linx y met, outre son énergie fougeuse, un part de son âme. Et le message est clair : skin in the game !
Les arrangements sont à l'encan et la formation qui l'accompagne porte la musique très haut. Comme on dit dans le milieu : ça joue terrible !
David Linx est aux chanteurs ce que l'Art total est aux acteurs. Un chanteur entier qui se livre et dont le chant traverse le(s) corps.

Bien plus qu'un album : un hymne.
Jean-Marc Gelin

Partager cet article

Repost0

commentaires