Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 19:30

Camille Bertault (voix), Jacky Terrasson (piano), Michael Leonhart (trompette, bugle, claviers), Christophe Minck (contrebasse), Donald Kontomanou (batterie), Minino Garaï (percussions), Stéphane Guillaume (saxophones, clarinettes, flûte), Pierre-François Dufour (violoncelle), Diego Figuerido (guitare)

Meudon 28 septembre-8 octobre 2019

Masterworks 19439727601 / Sony Music

 

La suite des aventures d'une chanteuse qui cultive la singularité : chanteuse de jazz, assurément ; chanteuse à texte, aussi ; compositrice-auteure enfin, qui confie la réalisation de l'album au musicien-producteur Michael Leonhart. Le disque expose mille facettes d'un univers où chanson jazz et chanson française se télescopent, avec des écarts bienvenus, presque disco, des fantaisies inclassables, de sombres mélancolies et des éclats mutins. Beaucoup de français, un peu d'anglais, et pour conclure un version portugaise de la chanson qui ouvre l'album. Jacky Terrasson en partenaire limpide sur quelques plages, des arrangements bien gras sur les rares titres qui le requièrent par leur style : bref tous les ingrédients bien choisis selon les climats, avec même, quand il le faut, une bouffée de country music. Quelques beaux textes, beaucoup de charme, et au total bien des raisons d'aimer ce disque, sans préjuger de la paroisse à laquelle appartiennent l'auditeur comme l'artiste. Fédérateur ? Je dirai plutôt sincère, et bien vu. Je sens bien qu'un ou deux censeurs de l'orthodoxie vont s'étrangler : qu'on ne compte pas sur moi pour leur tendre le verre d'eau salvateur....

Xavier Prévost

.

Un peu d'avant-ouïr en images

https://www.camillebertault.fr/video/there-is-a-bird/

https://www.camillebertault.fr/video/todolist/

https://www.youtube.com/watch?v=MAo6eSowSko

Partager cet article

Repost0

commentaires