Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 21:09

JIMMY HEATH : «  Love letter »

Verve 2020

 

Jimmy Heath ( ts, ss) ; Kenny Barron (p), Russell malone (g), Mone Croft (dms), + Cecile Mc Lorin Salvant (vc), Gregory Porter (vc), Wynton Marsalis (tp)

 

C'est certainement le dernier album du légendaire saxophoniste de Philadelphie, mort en janvier dernier qui est publié ces jours-ci ( et avant que ne soient publiés certainement quelques inédits).

Le son ( et quel son !)  de « Little Bird » ne nous enchantera plus. Mais il faut se consoler en se disant que Jimmy Heath qui aura continué à jouer jusqu’au bout de ses 94 ans est parti en nous laissant ces lettres d'amour comme un forme d'ultime témoignage.

Celui qui a côtoyé les plus grandes légendes du jazz ( dont il faisait d'ailleurs lui-même partie intégrante) aura voué sa vie au jazz et au saxophone jusqu'à son dernier souffle.

Et c’est une pure merveille d’entendre une dernière fois, ce son légendaire qui n’a absolument rien perdu de sa magie et de tous ses délices. A 94 ans, Jimmy Heath était toujours capable de vous envelopper dans une sensualité à nulle autre pareille dans ces grandes ballades langoureuses. Il en apporte ici un témoignage bouleversant.

 

Pour cet album, le saxophoniste a convié pour trois morceaux différents, la chanteuse Cecile Mc Lorin ( pour un « Left Alone » de légende), le chanteur Gregory Porter (« Don’t Misunderstand ») et enfn le trompettiste Wynton Marsalis ( sur « La Mesha » du saxophoniste Joe Henderson, où là encore l’on tutoie les sommets)

 

Grand, grand disque du saxophoniste entourré de musiciens de haut vol dont un Russell Malone à la guitare à qui visiblement le projet tenait à cœur et qui délivre des pépites dans sonaccompagnement.

 

S’il devait y avoir un grand prix du jazz dit «  classique », cette dernière œuvre de cette légendaire figure du jazz le mériterait au-delà de tout superlatif.

Un pur bijou !

Jean-Marc Gelin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires