Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 17:37

Aldo Romano (batterie), Jasper Van't Hof (piano, claviers), Darryl Hall (contrebasse), Enrico Rava (trompette), Baptiste Trotignon (piano), Michel Benita (contrebasse), Glenn Ferris (trombone), Yoann Loustalot (trompette), Géraldine Laurent (saxophone alto), Mauro Negri (clarinette), Henri Texier (contrebasse)

Les Lilas, 44,11, 17 & 25 mai 2019

Le Triton TRI-20556 / l'autre distribution

 

Pour renaître, Aldo Romano a convié quelques-uns des partenaires privilégiés des années proches ou lointaines pour une série de concerts au Triton, et ce disque est le fruit de ces retrouvailles. Au programme, des compositions du batteur, qu'il avait jouées naguère avec les un(e)s ou les autres en concert, ou sur disque : «Carnet de routes», «Corners», «Just Jazz», «Inner Smile», «Because of Bechet», sans oublier les CD du quartette Palatino, dont une composition de Glenn Ferris, et aussi un thème de Frank Zappa enregistré avec ce groupe (se rappeler que Glenn Ferris a joué en tournée avec Zappa, période «The Grand Wazoo»). Et aussi deux standards où s'épanouit le lyrisme d'Enrico Rava. Lyrisme semble d'ailleurs être le maître-mot de cette promenade mélancolique voulue par le batteur dans son parcours personnel. D'une certaine manière, ce disque est une célébration du talent de mélodiste d'Aldo Romano, et aussi de sa faculté de rassembler des artistes avec lesquels il se sent 'en phase'. Il célèbre aussi, dans un certain nombre de plages, ce goût affirmé de la pulsation sans quoi le jazz ne serait pas totalement lui-même. Annobón, ressuscité de l'époque du trio avec Sclavis et Texier, prend de nouvelles couleurs avec clarinette de Mauro Negri, discrètement soutenue par le sax de Géraldine Laurent. Puis c'est un thème de l'époque Palatino, composé par Glenn Ferris, où Yoann Loustalot, nouveau venu, ne démérite pas, et brille même de tous ses feux. Mauro Negri retrouve Petionville, où cette fois Géraldine trouve de l'espace. Et les plages s'enchaînent, d'un thème de Zappa jusqu'à l'ultime standard, en passant par l'immarcescible Il Piacere, remis aux couleurs du temps par Jasper Van't Hof. Positano laisse entendre un solo de Rava peut-être plus impliqué que dans l'album «Inner Smile». Au total un beau parcours dans la mémoire du batteur, revitalisée par cette série de concerts dont le disque livre la quintessence. Dans les années 70, Aldo Romano et Jasper Van't Hof étaient membre du groupe Pork Pie, avec Jean-François Jenny-Clark, Philip Catherine et Charlie Mariano. Sur la jaquette du CD de Didier Lockwood, Gordon Beck, Allan Holdsworth, Aldo Romano, Jean-François Jenny-Clark «The Unique Concert», enregistré en 1980 au Festival de Jazz de Paris (JMS/Pias), qui vient de paraître, Aldo Romano évoque ses amis de ce groupe survolté «Gordon, Allan, JF, Didier, nous nous aimions et je vous aime encore, très fort. J'ai eu la chance de vous survivre, mais vivre sans vous, est-ce vraiment une chance ?» Oui Aldo, une chance pour nous d'assister à cette renaissance, avec cet opus qui n'est pas que mélancolique....

Xavier Prévost

.

Un avant-ouïr sur Youtube

Note pour le maquettiste du label Le Triton, qui écorche le prénom du bassiste Darryl Hall  (qui devient Daryll): il ne faut pas le confondre avec le chanteur d'un célèbre duo de rock, Hall & Oates, dont le prénom s'écrit.... Daryl !

Partager cet article

Repost0

commentaires