Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 16:30

Jean Christophe Cholet (piano), Vincent Mascart (saxophones ténor & soprano), Quentin Cholet (batterie)

Sarzeau (Morbihan), 29-30 août & 1-2 septembre 2020

Infigo 120210 / l'autre distribution

 

Si l'on excepte un thème emprunté à Mal Waldron, et une composition du batteur, le CD repose totalement sur l'improvisation. Une improvisation plutôt idiomatique, en l'occurrence faisant fortement référence à l'univers du jazz, mais pas seulement. Une musique ouverte, libre, qui regarde aussi du côté des langages de la musique dite contemporaine, celle née au début du vingtième siècle dans la sphère des 'musiques savantes européennes', et qui a déployé ses métamorphoses jusqu'à ce jour. Une musique qui regarde aussi vers d'autres horizons culturels. Un groupe rodé par les deux années de concerts et de tournées (en France, en Europe, mais aussi en Chine et en Corée) qui ont précédé l'enregistrement. Il en résulte une faculté de faire un saut collectif dans l'inconnu sans se perdre de vue. Ça commence par un déchirant appel de soprano auquel répond une furia de batterie, avant que le piano ne se glisse, avec la même vigueur d'expression, dans un trilogue qui va tourner au lyrisme presque apaisé, avant virage à l'orientale. Bref il se passe sans cesse quelque chose, entre urgence de l'expression et maîtrise d'une forme émergente, d'une plage à l'autre.

L'interaction est fine, permanente. All Alone, de Mal Waldron, sera l'occasion d'une sorte de recueillement collectif très intense. La plage suivante jouera au contraire la carte de la déstructuration, du fragmentaire, qui se résout cependant dans une douce mélodie conclusive. Puis c'est une composition du batteur, mélancolique ballade finement conduite, de tensions harmoniques en mélodie qui bientôt s'exacerbe. Et le voyage continue, de plage en plage, en quête d'une certaine idée de la beauté impromptue. Quête aboutie, et disque très réussi.

Xavier Prévost

Partager cet article
Repost0

commentaires