Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2023 1 30 /10 /octobre /2023 10:55

JOEY ALEXANDER : «  Continuance »
Mack Avenue 2023
Joey Alexander (p, fder, mellotron), Kris Funn (cb), John Davis (dms) + Théo Crocker (tp on 4 tracks)

Contrairement à ce que semble indiquer le titre du nouvel album du pianiste de Bali, ce nouvel opus est pour nous bien plus qu’une simple continuité de ce que l’on savait de lui : à savoir qu’à 20 ans il est l’un des pianistes majeurs de sa génération qui se situe au gotha des 5 ou 6 plus grands pianistes qui font le jazz d’aujourd’hui.


Car ici, Joey Alexander franchit un nouveau cap. On connaissait son talent incommensurable de pianiste et d’improvisateur qui, hors de tout effet de manche, respire le jazz et ses fondamentaux. Mais il va plus loin ici en s’attaquant à la compositions dans un album où chacune de ses pièces pourrait s’inscrire au futur répertoire du real book. Car Joey Alexander avec une sensibilité infinie et un supplément d’âme maîtrise absolument TOUT. Ceux qui ne le connaissent pas pourraient jurer en l’entendant qu’il s’agit d’un grand maître qui n’aurait plus rien à prouver. Et pourtant ce que l’on entend ce sont les doigts d’un tout jeune pianiste qui, déjà écume les plus grandes scènes internationales.


Ses compositions disions-nous ! Elles sont justes sublimes. Qu’il s’agisse d’un blues emprunt de tradition,d’un gospel à vous tirer des larmes ou d’une approche plus moderne d’un jazz plus électrique, Joey Alexander ne cesse de nous bluffer.
On l’a dit, chez ce pianiste aucun effet de manche mais comme une seconde respiration de lui même tout à son ouvrage ou à celui des autres où son accompagnement du trompettiste Theo Crocker (invité sur quatre titres) y est aussi purement et simplement lumineux.
Un autre pianiste que lui avait percé au berceau et Keith Jarrett a suivi la trajectoire fabuleuse qu’on lui connait. Joey Alexander en est au tout début de se situer sur la même voie.
On s’excuserait presque d’être aussi dithyrambique au sujet de Joey Alexander mais on s’en remet à la justesse de vos oreilles. Courez vous procurez cet album et savourez. Il y a peu de chances que vous soyez déçus.

Partager cet article
Repost0

commentaires