Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 07:41

Entendre les musiciens ce n’est pas seulement écouter leur musique ou les entendre répondre à des interviews dont le prisme est toujours plus ou moins faussé par la subjectivité de l’interviewer.

Entendre les artistes c’est aussi leur donner la parole librement, sans contrainte autre que celle du format dans lequel ils s’expriment.

Admettre que le débat concernant la musique n’est pas l’apanage des journalistes mais doit revenir aussi à ceux qui la font est un enjeu fondamental si l’on veut faire exploser les barrières qui mettent les journalistes d’un côté et les musiciens de l’autre.

Les artistes ne sont pas des machines à produire de la musique mais des personnalités plus ou moins engagées dans la réflexion sur leur art et sur la société dans laquelle et avec laquelle ils vivent.

  Donner la parole à un artiste en acceptant, une fois n’est pas coutume que les journalistes disparaissent un peu, c’est la ligne qu’a suivie le mensuel Jazzman dans sa livraison d’octobre dans laquelle il donne la parole au trompettiste Dave Douglas, foisonnant acteur de la scène du jazz actuelle s’il en est.
 

Formidable numéro qui bouscule un peu nos habitudes de lecteur et remet les choses sacrément à leur place.

L’exercice est assez rare pour être salué et pour inciter les passionnés de jazz que vous êtes à  vous ruer chez votre marchand de journaux préféré



.

Partager cet article
Repost0

commentaires