Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 07:50

Franchement, autant dire que ce débat sur la pub à la télé, les amoureux de la culture en général et du jazz en particulier, nous le suivons comme une poule devant une brosse à dent et pour tout dire nous nous en battons un peu le popotin avec une légèreté et une insouciance qui n’a d’égal que la verve de nos politiciens en goguette. Las, nous regardons amusés et narquois ce débat avec l’air de ceux qui ne se sentent pas vraiment concernés même si la très très haute importance politique du sujet ne nous a bien sûr pas échappé. Car les amoureux de la culture et ici du jazz on beau être des citoyens avisés, ils ont depuis belle lurette déserté les écrans et les ondes envahies de réclames à longueur de temps pour leur préférer d’autres espaces qui, disons le tout net ont le mérite quand même de rendre bien plus intelligents ceux qui ne vivent pas ou plus sous la coupe servile des marchands de tout et de rien du tout. A la limite, Patrick de Carolis devrait s’empresser de décréter la fin de la pub sur son antenne et attendre un peu de voir, à la longue, ses concurrents de la télé privée s’empiffrer de pub, de réclames, d’exploitation éhontée de minutes de cerveau disponible, mourir et crever pansus et gras à coup de recettes publicitaire dans une ultime débauche de grivoiserie vulgaire d’un Starac’ moribonde à l’haleine de Hollywood Chewim gum, fraîcheur de vivre devant un audimat où les vieilles dames décrépies et lobotomisées de demain auront remplacé une fois pour toute les ménagères de 50 ans d’aujourd’hui. Car c’est sûr, on peut s’attendre à voir rapidement les privées multiplier les spots et les passages de pub payés à prix d’or. Les chaînes publiques auront peut être perdu leur indépendance politique mais gagné certainement en s’affranchissant des lobbyings mercantiles des marchands de soupe.

Et pendant ce temps là les amoureux de la culture, et du jazz en particulier auront de toute façon abandonné leurs écrans plasma et peut être réinvesti les salles de concert, les clubs, les théâtres et les salles de cinéma.

Après tout c’est bientôt Noël, on peut rêver un peu. C’est en tous cas le cadeau que l’on voudrait vous faire.

 

Et puisque l’on parle de cadeau, je vais vous faire une petite confidence. Un petit cadeau au passage. Allez tendre l’oreille sur ce qui se passe sur les radios du service public. Tenez par exemple sur France Musique le mercredi après l’excellente émission de jazz de notre confrère Alex Dutilh (« open jazz »), il y a une émission formidable et passionnante de Françoise Degeorges, « Couleur du Monde » qui vous emmène à la découverte des musiques du monde deux heures trente durant. C’est là par exemple que j’ai découvert les secrets du fascinant « chant long » de femmes de Mongolie. Émission remarquable qui se donne le temps de voyager, de nous apprendre, de nous intriguer. De nous rendre l’intelligence de la découverte. Et entre ces deux belles émissions qui se succèdent sur les ondes de France Musique, ben vous savez quoi….. ya pas de pub !

 

    http://www.radiofrance.fr/francemusique/em/couleurs/

 


http://www.radiofrance.fr/francemusique/em/open-jazz/emission.php?e_id=65000050
 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires