Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 21:01

Mack Avenue Records. Mars 2014.

 

VisuelAlbum__medium.jpg

Vous connaissez (cela va sans dire) les classiques «  Quizas, Quizas, Quizas » et « Guantanamera ». Les versions ne manquent pas. Il faudra désormais compter avec celles du pianiste cubain Alfredo Rodriguez.

Produit par Quincy Jones- qui le présentera au grand public cet été au festival de Vienne (le 3 juillet sur la scène du Théâtre antique) après l’avoir découvert dans un autre festival géant, Montreux à l’époque de Claude Nobs- le musicien de La Havane apporte une touche sensiblement différente des autres pianistes cubains. Bien sûr il ne cache pas ses origines et s’inspire largement des différents courants s’exprimant à Cuba, comme par exemple la musica guajire (la « country music » de l’île). De formation classique, il a appris tous les styles de musique populaire cubaine en jouant dès son adolescence au sein d’un orchestre de danse animé par son père.

Il avait les bases, il a ajouté une touche de jazz nord-américain, acquise à New York où il réside depuis maintenant cinq ans, et il s’est ouvert également aux autres musiques d’Amérique Latine. Le groupe constitué pour ce deuxième album sous son nom reflète cette diversité : la contrebassiste-star et chanteuse Esperanza Spalding, les percussionnistes portoricains Perdito Martinez et Henry Cole.

Avec « The Invasion Parade », Alfredo Rodriguez explore ses souvenirs de Cuba. Ce titre , « The Invasion Parade » fait référence à une tradition cubaine, la parade annuelle se déroulant  à Santiago de Cuba pour commémorer « l’invasion »des rues de la ville par les citoyens manifestant leur bonheur après la victoire de l’armée de libération conduite par Fidel Castro). Un défilé où danseurs et percussionnistes de batteurs s’en donnent à cœur joie.

Les neuf morceaux sur « The Invasion Parade » comprennent aussi bien des chansons originales de Rodriguez que des standards (« Guantanamerra », « Quizas, Quizas, Quizas. » mais aussi « Veinte Anos») plusieurs compositions personnelles de ce cubain fougueux et délicat.

Jean-Louis Lemarchand

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand
commenter cet article

commentaires