Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 21:12

 

Alto Sax legends

Collection OSD

Label Cristal records

http://www.cristalrecords.com/cristalrecords/fr/662

Alto_Sax_Legends__Cristal_Records_250X250.jpg

 Autre numéro particulièrement recommandé de la collection OSD chez Cristal records, celui consacré à cet instrument  du jazz incontournable, le saxophone alto. Il mérite en effet toute notre attention, s’il est moins spectaculaire que le ténor ou la trompette, il n’en est pas moins « sexy », ce que confirme, dans sa nouvelle sélection, Claude Carrière.

Il a choisi une vingtaine de solistes qu’il présente par ordre chronologique de naissance et non d’enregistrement phonographique, ce qui place Jackie McLean, dont nous venons de rendre compte avec la biographie de Guillaume Belhomme, en avant-dernière position, alors qu’il avait débuté très jeune, bien avant Ornette. D’ailleurs, le grand Charlie Parker l’appréciait au point de lui laisser la place de temps à autre.

La transition est toute faite, puisque, indéniablement, c’est « Bird » qui est le musicien les plus emblématique de l’instrument, lui qui bouleversa l’esthétique du jazz. Néanmoins, l’intérêt de cette compilation est de nous faire entendre ceux qui précédèrent l’Oiseau, de Hilton Jefferson, premier alto recherché « à qui l’on confia le rôle principal le temps d’un morceau entier », à Johnny « le lapin » Hodges, l’un des grands solistes de l’orchestre de Duke Ellington, sans oublier Benny Carter, l’un des éléments novateurs dans la maîtrise de l’improvisation.

Et puis tous ceux qui suivirent Parker, de très près, dans tous les sens du terme (mention particulière à Sonny Stitt, éternel second) ou avec révérence mais originalité dans leur parcours : le très « féminin » Paul Desmond, alter ego de Dave Brubeck, le méconnu Gigi Gryce, le tourmenté Art Pepper... Et puis, il faudrait encore citer les maîtres de l’instrument qui ne furent pas vraiment des épigones, Lee Konitz, Eric Dolphy, Ornette Coleman...

Si on réentend toujours avec plaisir le « Lonely Woman » de ce dernier, on appréciera le « Take Ten » de Desmond en quartet sans Brubeck, l’ « Araphoe » d’Herb Geller avec sa femme Lorraine au piano et autre curiosité , Lennie Niehaus, qui fut aussi un grand compositeur- arrangeur du jazz West  Coast, ici  avec son octet  (Shelly Manne et Lou Levy entre autres), avant de devenir le collaborateur des B.O de Clint Eastwood. Clint Eastwood... Bird ? La boucle est bouclée.

Sophie Chambon  

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Chambon
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj