Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 17:03

Okeh 2014

Ethan Iverson (p), Reid Anderson (cb), David King (dms)

 bad-plus.jpg

Revoilà Bad Plus plus en forme que jamais. Comme aux premiers jours. Après leur fabuleuse lecture du sacre du printemps ( cf. les DNJ "The rite of spring") , le trio de revient sur ses terres natales pourrait on dire. Alors qu'il s'était un peu égaré ces dernières années flattant son public dans le sens du poil, il semble retrouver depuis quelques temps  l'inspiration de ses débuts il ya près de 15 ans et revenir à ses propres sources.

Lorsqu'on les a vus cette semaine à la Villettebplus.JPG où ils constituaient la rythmique d'un incroyable et stratospherique Joshua Redman, ils nous avaient semblé perdre un peu leur âme, un peu affadis dans le rôle d'un sage trio de jazz. Ils ne semblaient pas être là où ils aiment être. Bad Plus dfinitivement enbourgeoisés?

©jmgelin

 

Il suffit de se mettre cet Inevitable Western dans les esgourdes pour se rendre compte que Bad Plus c’est toujours ce groupe d’empêcheurs de tourner en rond qui ne laissent de nous surprendre par l’intelligence de leur provocation musicale.

Ces gars-là prennent le contre-pied de tout et surtout de tout ce qui est formaté. Et ces formatages sont nombreux : stylistiques (classique, rock, jazz), rythmiques ou harmoniques.

Avec The Bad Plus tout ce qui est déstructuré prend une autre forme intelligente. L'auditeur n'est jamais dans une situation de confort de ce qui semble acquis. Jamais en terrain connu car le sol se déroule souvent sous ses pieds pour l'emmener vers un paysage musical qu'il ne connaît pas.

Déjà dans la forme du trio. Car avec Bad Plus il n'y a pas un leader, mais deux (Piano/batterie) voire trois. Le rôle dévolu à Dave King est en effet primordial. Là où l'équilibre piano-basse-batterie nécessite un gros travail d'abnégation de la part du batteur, chez Bad Plus le rôle de ce dernier est carrément affirmé comme pièce centrale du dispositif. Non pas comme élément structurant mais au contraire déstructurant passant du binaire au ternaire, du tonal à l'atonal dans un meme mouvement.

La musique de Bad Plus est alors fascinante. Avec Bad Plus chaque morceau installant un climat différent du précédent donnant ainsi cette impression un peu baroque du foisonnement d'idées. Il y a du classique Stravinskien dans les brisures rythmiques, mais il y a aussi du rock un peu garage, ou encore du Monk dans sa façon de casser les mélodies comme dans ce western monkien  qui ouvre l'album( le titre éponyme). Evan Etherson que l’on trouvait pourtant bien transparent avec Redman, fait de plus en plus figure de pianiste particulièrement inspiré et brillant. Dans Adopted Highway, le groupe joue sur les nuances, passant dans le même mouvement du tumulte à une épure debussienne avec une admirable coda où le traitement sonore fait dans la nuance. A l'inverse Dave King, batteur fou et génial fait parfois office de bucheron canadien  (Epistolary echoes) avec un sens du binaire largement revendiqué et assumé au premier plan. Le trio laisse aussi des mélodies pop s'installer  ( Do it again) comme des chansons revisitées que n'aurait pas renié EST en son temps.

 

 Bad Plus est un vrai phénomène de génération. De ceux qui par leur syncrétisme, ont contribué à ouvrir le jazz à un public de jeunes pétris de pop et de rock. Ils sont alors de la dimension des vrais createurs. On veut dire par là ceux pour qui l'anticonformisme est un des fondement de l'art. A condition que le talent soit là. Celui de Bad Plus y est. Immense. Aussi jouissif que communicatif. Plus is more !

Jean-Marc GELIN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj