Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 20:46

Bettye LaVette. A Woman Like Me. With David Ritz.

Blue Rider Press.

Pearson-Penguin Group. Septembre 2012.262 pages. 26,95 $

BettyeLaVetteCover2012.JPG

Voici le genre de biographie du plus pur style américain, bien saignante. Amateurs de politiquement correct et âmes sensibles, s’abstenir. La vie de Bettye LaVette n’a rien d’un conte de fées.  Le récit que la chanteuse de R& B en donne, avec la complicité de David Ritz-un expert du genre qui a mis sa plume au service notamment de Ray Charles- s’avère bousculé, agité, passant par des hauts  et (surtout) des bas. Jamais elle ne baisse les bras. Elle assume sa personnalité, comme elle assure sur scène. Avec vigueur. Sans (presque) rien dissimuler, de son penchant pour la boisson (venu de ses parents qui  tenaient une boutique d’alcools), de son goût pour le(s) sexe(s) et surtout des coulisses du show-bizz avec ses coups fourrés et  ses coups tout court (allant même jusqu’à justifier le traitement viril imposé à Tina Turner par son époux-Pygmalion Ike).

En cinquante ans de carrière, Betty Jo Haskins en a vu et subi. Vedette à 16 ans en 1962 avec « My Man, He’s A Lovin’Man », signée par le label Atlantic, camarade d’écurie d’Aretha Franklin, Marvin Gaye, Otis Redding, oubliée à 20 ans, revenue sous les feux de l’actualité la cinquantaine passée grâce au producteur français Gilles Pétard qui redécouvre des enregistrements jamais publiés, consacrée enfin par sa participation au concert d’inauguration  de la présidence de Barack Obama en janvier 2009. En quelque deux cents pages bien troussées, au style alerte, aux expressions crues, Betty LaVette n’hésite pas à laver son linge sale en public. Surtout elle donne une leçon de vie, de survie plutôt dans un milieu que l’on sait impitoyable. « A l’approche de mes 67 ans, confie-t-elle, je ne suis pas encore là où je voudrais être mais je suis sûr, c’est vrai, que je ne suis plus où j’étais ».

Jean-Louis Lemarchand

Dernier disque publié, Thankful N’Thoughtful (Anti) en septembre 2012, que Betty LaVette a présenté lors d’une tournée en France qui s’est achevée le 9 décembre à Lille.

 

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires