Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 07:28

 

Grolektif Productions 2013

 bigre.jpg

Bigre c’est d’abord l’énergie d’un big band élevé à cette sauce Lyonnaise qui en vu naître d’autres et des fameux, à l’image de cette infernale marmite qui naquit il y a quelques années dans le sillage de l’Arfi.

Et ce Big Band qui ne manque pas d’envie et de peps à l’image de ses glorieux prédécesseurs ne dérogent pas à la règle de ces grandes formations, véritables bouillons de culture portant à ébullition de grands talents émergents qui, il faut bien le dire avec une pointe d’esprit chauvin autant que cocardier, portent bien la marque de notre hexagonal savoir-faire.

Il y a un peu d'esprit festif dans ce big band comme sur ce thème un tantinet balkanisé (funky romania). Beaucoup d'intentions différentes se succèdent et animent un collectif au vrai sens du terme : celui où la masse orchestrale sert les solistes excellents au demeurant (écouter à cet égard le superbe Libramont). Beaucoup de couleurs qu’il s’agisse aussi de rythmes latinos, de valse ou encore de funk. J’ai bien des références qui me viennent en tête et il ne serait pas leur faire injure de leur dire que j’ai parfois pensé à Carla Bley. Mais, dans le même temps rien ne nous sort de nos habitudes des big band actuels. Là où des Ping machine interpellent, là où un Sacre du Tympan peut aussi irriter, là où un Alban Darche nous fait redécouvrir le genre, ici tout semble quand même assez convenu. L'orchestration et l'instrumentation restent classiques. et cela donne un côté un peu académique parfois. On n’est pas vraiment provoqués.

Pour autant pas de quoi passer à côté bien au contraire. Il y a du vrai savoir-faire. ET l’énergie qu’il faut pour faire vivre une grande formation est si dense qu’il faut surtout encourager ces orchestres. En restant un peu lucides toutefois.

Jean-Marc Gelin

Partager cet article
Repost0

commentaires