Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 11:04

  Circum Grand Orchestra- 12

Produit par Circum-Disc et Muzzix

www.circum-disc.com

circum.jpg

Dès les premières mesures de «Tan Son Nhat », on sait que le Circum Grand Orchestra continue fièrement sur sa lancée : alors que le guitariste compositeur Olivier Benoît est parti diriger le nouvel ONJ dans un projet européen, le dodécatet lillois, emmené à présent par le bassiste Christophe Hache s’élance, superbe vaisseau amiral de la flotte Circum.
Et cela continue de sonner merveilleusement rock par l’énergie fiévreuse et fougueuse de l’ensemble et de sa rythmique impressionnante, les jets acides des deux guitares électrisantes, et jazz contemporain avec les prises de bec des cinq ou six soufflants impériaux, que ce soit la trompette de Christian Pruvost, les bugles (ils sont deux, eux aussi,  Aymeric Avice et Christophe Motury), les saxophones de Julien Favreuille et Jean Baptiste Perez, la clarinette basse de Christophe Rocher.

 « 12 », le deuxième titre,  souligne la force de ce « grand format » cuivré et musclé. Il nous semble cependant que, bien plus que dans les précédents albums, les douze ne se privent plus pour poser de superbes chorus dans des compositions qui prennent le temps d’installer un propos musical dense, réfléchi, construit. Comme le souligne Christophe Hache, «  je veux mette en avant chaque instrumentiste comme interprète et improvisateur... L’écriture est basée sur les différentes possibilités de timbres et de densité orchestrale que propose la formation...Une place particulière est réservée à l’écriture contrapuntique, sans pour autant négliger les possibilités harmoniques offertes par un tel effectif ». On ne saurait mieux écrire. La musique ne trahit pas le dessein de ce nouvel orchestre. Avec le même personnel au potentiel formidable, le résultat sonne vraiment différent, les douze prennent de la distance, s’affranchissent tout en restant unis, solidaires et collectifs. Car « Graphic » nous ravit  toujours par cette tournerie flamboyante, cette progression spectaculaire, ce sens des unissons et du jeu collectif qui a fait aussi la force et l’intérêt de Circum Grand Orchestra.  Avec cette obsession du plein, non de la saturation, comme dans cet humoristique «Hectos d’Ectot»qui ne tend pas à la cacophonie mais à une liberté très surveillée. Ecoutez comme le morceau se développe avec l’intervention des guitares.
Ce n’est pas seulement pour créer de nouvelles atmosphères en utilisant couleurs et timbres autrement, mais pour se démultiplier, construire et déconstruire, souffler et apaiser. Ainsi ressent-on ce nouvel orchestre virevoltant dans la rigueur, tiraillé entre diverses polarités. On écoute sidéré cette musique et si ce n’est plus dans le ravissement, on frémit car on la sent ardente dans ses commencements, nerveuse, entraînant au-delà de la violence et de l’excitation de certaines interprétations actuelles...

 Et en écho au nouvel ONJ de Benoît, souhaitons aussi une belle poursuite à l’ensemble dans cette nouvelle direction !

Sophie Chambon

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj