Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 07:32

Neuklang 2014

David Haudrechy, saxophones & direction - Ferdinand Doumerc, saxophones &

flûte - Gaël Pautric, saxophones & clarinette basse - Nicolas Gardel &

Nicolas Algans, trompettes - Olivier "Lapin" Sabatier, trombone - Lionel

Segui, trombone basse - Florent Hortal, guitare - Amaury Faye, claviers &

piano - Julien Duthu, basse & contrebasse - Pierre Pollet, batterie -

Florent "Pepino" Tisseyre, percussion

 initiative-h-album-300x300.jpg

Décidément Neuklang a toujours le chic pour révéler des talents qui pourraient passer inaperçu. Ce fut le cas avec Ping machine qui eut, avant d'être encensés par la presse, bien du mal à trouver label à son pied dans l'hexagone. Ce fut aussi le cas très récemment avec la superbe pianiste cubaine Marialy Pacheco dont nous faisions état dans ces colonnes.

Aujourd'hui c'est au tour de ce groupe INITIATIVE H jusqu'ici inconuu et

que  le label allemand nous permet de découvrir. Dans ce big band il y a une veine, un style qui pourrait justement s'inscrire à la croisée de quelques sympathiques big bands comme Ping Machine justement ou comme le sacre du Tympan dans ses premières versions pour le côté très cinoche de ce qu'ils disent. mais avec un côpté parfois

plus crépusculaire. L'écriture y est parfaite quoiqu'un poil conventionnelle parfois, associant l'acoustique et l'électrique à merveille. Les solistes sont tous hyper impliqués et jouent tous avec beaucoup de nuances avec des cuivres qui envoient en background. On a l'impression d'entendre la masse orchestrale légèrement emphatique se déployer ou au contraire d'entrer dans un univers plus intime. Le volume des cuivres laissant la place aux incises électriques des claviers ou des guitares.  On est dans l'expressif. dans le quasi-narratif par les climats et les paysages qu'ils évoquent, sorte de déambulation ultra contemporaine, violente et douce à la fois à l'image de cette magnifique envolée de

soprano d'un grand lyrisme sur Désillusion.

il y a  même des climats à la Miles comme cette ouverture sur Eastside par exemple qui débouche ensuite sur un format plus " big band". L'album est ponctué de moments jazz accolés à des rythmiques rock comme sur ce Murder drome p. ex. Il y a des "moments". Ils se succèdent même avec une certaine forme d'allégresse  ( In Benzin veritas). Sur the way of the sun on entre dans quelque chose qui relève plus d'une parenthèse charmante jouée en petite formation, sur une mélodie agréable. Visiblement ces jeunes musiciens toulousains au premier rang desquels figure David Haudrechuy qui écrit et dirige de main de maître, ont apporté un grand soin à la réalisation de cet album qui s'inscrit dans la lignée des belles réussite en la matière .

Jean-marc Gelin

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Gelin - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj