Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 21:56

 

L’Association Grands Formats qui regroupe des big bands dénonce la disparition du Centre d’Information Jazz et salue le travail effectué par Pascal Anquetil et ses collaborateurs, dans l’éditorial de sa dernière newsletter titrée « On ferme !». En voici le texte intégral :


« Malgré un mois d’avril plus que chargé, une information de premier ordre n’a pas échappé à Grands Formats : l’arrêt des missions des centres d’information spécialisés de l’IRMA, sur décision de son Conseil d’Administration et du Ministère de la Culture.

Fini le Centre d’Information Jazz pour ce qui nous concerne. Outil indispensable s’il en est pour tous les acteurs du jazz, et les autres. Depuis trente ans, vaillamment porté par l’emblématique Pascal Anquetil, le CIJ était le seul dispositif spécifique à nos musiques.
Il était le centre névralgique qui a favorisé le développement de l’information de terrain, a impulsé une mise en réseau des activités/connaissances des lieux, des structures, des professionnels, a contribué au maillage territorial des initiatives les plus diverses en rapprochant les différents acteurs régionaux et/ou nationaux, ce fut le lieu d’une mémoire vive des faits, des questions et des analyses courant dans le milieu et un instrument de documentation précieux à travers les éditions successives de son guide-annuaire du Jazz en France notamment... bref il fut le primordial vecteur qui a permis de mieux connaître et faire reconnaître les spécificités du monde du jazz, face à la grande nébuleuse fourre-tout des musiques actuelles, ce qui n’était pas une mince affaire.

Grands Formats ne pensait pas devoir saluer l’immense œuvre de Pascal Anquetil (et de ses divers collaborateurs dans le temps) lors de son éviction et de celles de ses confrères. Nous en demandons excuse ici !
Rien de réjouissant s’annonce avec les logiques économiques de filière présidant aujourd’hui à tous les discours“rationalisateurs/modernisateurs“ de refontes décidées ici et là, pour de vraies/fausses économies...

Bref, quels intérêts cela sert-il réellement, et quelle place sera laissée au jazz et aux musiques improvisées ? Qu’adviendra-t-il de toutes les archives et de l’indispensable base de données de Jazz de France ? Et surtout, derrière tout cela, cette nécessaire question : quelle diversité musicale sera demain laissée au regard de tous ? »




 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Louis Lemarchand
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj