Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 09:30

the-show-jaquette.jpg

Clapson / Le Petit Label – 2010

 

Etienne de la Sayette (as, ts, cl, samplers), Ivan Réchard (cb, elb), Cyrille Méchin (ts, cl), David Georgelet (dr)

 

Qui est Frix? D'où nous vient ce quartet à la marge qui sort son troisième opus, un ovni intitulé « The Show Was Not Good »? Pour vous faire une idée de ce qui vous a été préparé, jetez un oeil à la pochette... cela ne vous éclaire pas plus pour autant, me direz-vous? On y voit pourtant une jeune femme sexy et inquiète de se voir découpée par un savant fou et un bourreau visiblement très motivé. Ambiance zappaienne assurée: « Freak out » aurait marmonné le grand Franck.

Frix, c'est quatre garnements qu'on imagine doucement insolents (« In Frix We Trust »), un peu provocateurs (« Clinton Bugs », « Sex Toys ») mais tout à fait dans le vent. Pour preuve, « The Show Was Not Good » a été élu cd de la semaine (du 5 au 11 avril dernier) sur FIP.

On commence à voir le nom de David Georgelet, le batteur, dans beaucoup de formations jazz, plus académiques que Frix (Max Pinto, Sandro Zerafa). Etienne de la Sayette est aussi le saxophoniste du groupe ethno-jazz Akalé Wubé et, même s'il n'est pas connu par le plus grand nombre, on croise son nom dans le milieu jazz sur des projets aventureux. Bref, les musiciens de Frix connaissent la musique!

Frix mélange la simplicité du groove et d'un funk dépouillé à une savante concoction de musiques plurielles. Frix donne vie à une musique truculente et énergique grâce à un travail important de post-production Ainsi il communique sa douce folie en combinant des samples vocaux à l'ambiance délurée avec un brin d'électro-noise bien vu: « Sex Toys » mêle des interjections en allemand avec des bruits … de jouets; à partir d'un extrait d'un discours de Frédéric Mitterand à propos du Schpountz de Marcel Pagnol aux Césars au début des années 90, « Fripo » rythme sa cadence sur sa voix et fait slammer notre « alors-futur » ministre de la culture bien malgré lui. L'humour déjanté, à la Zappa, associé à une folie musicale, qui rappelle les heures de gloire d'un punk qui aurait muri, sont aussi des éléments de la réussite de « The Show Was Not Good ».

Unique Frix? Certainement, mais avec des similitudes évidentes avec « Ca Urge » de Lilliput Orchestra de Laurent Rochelle. Avec l'homogénéité en plus, du début à la fin de l'album. Musique géniale sur cd très attendue sur scène.

 

Site


Jérôme Gransac

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérôme gransac - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

Jérôme Gransac 05/05/2010 00:50



Petite précision: il y a dans ce cd une version monumentale de "I want you" des Beatles en trois volets. Jouée avec détachement par rapport à la version originale, "I want you" renait sans qu'on
est besoin ni envie de se rémémorer la version des Beatles. Un des grands moments de ce cd. Great!



  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj