Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 21:23

 

Harmonia Mundi 2013

 

Ibrahim Maalouf (tp), François Delporte (elg), Franck Woeste (cla), Laurent David (elb), Xavier Rogé (dm), Youen Le Cam (tp), Martin Saccardy (tp), Yann Martin (tp).

 maalouf-illusions

Ibrahim Maalouf est très créatif ces dernières années. En effet, après un album jazz rock en 2011 avec « Diagnostic » puis un passage aux Etats Unis avec « Wind », album de jazz acoustique magnifique, Ibrahim Maalouf est de retour avec un album clairement orienté jazz rock aux sonorités orientales. Il est à noter dans un premier temps l’effort fourni au niveau du livret comportant de nombreuses photos et également un texte présentant l’objectif désiré d’Ibrahim Maalouf avec des explications claires et précises. Cela permet de remettre au goût du jour l’intérêt de l’objet CD en cette période de dématérialisation de la musique.

L’album commence par une très belle intro où l’on retrouve les éléments qui avaient fait le succès de l’album « Diagnostic ». Dès le début, on se demande si Ibrahim Maalouf a eu l’opportunité de créer un morceau de la même veine que « Beirut ». Dès « Conspiracy Generation », l’orientation plus rock que jazz est affichée. En effet, ce morceau qui pourrait être divisé en 4 sous thèmes est très rythmique. Les trompettes sont mises à l’honneur avec une certaine puissance sonore. Les cassures de rythme sont cohérentes et surprennent avec bonheur. Les alternances entre passages calmes et plus vifs entraînent l’auditeur vers une odyssée sonore qui finit en apothéose par un gimmick que vous aurez le bonheur de fredonner à tout instant de la journée. Il faut remarquer cette agréable capacité d’Ibrahim Maalouf à jouer sans superflu ni volonté d’être démonstratif. Chacun de ses thèmes ainsi que de ses solos ne sont pas truffés d’un million de notes mais comportent tout simplement les notes justes. InPRESSI obéit aux mêmes exigences. Avec une assise rythmique solide ainsi qu’un Piano Rhodes très rythmé et présent, Ibrahim Maalouf nous fait voyager et on ne s’en lasse pas. Nomade Slang commence sur des bases beaucoup plus douces, beaucoup moins rock avec un groove de basse qui ne vous lâche plus. Le morceau est très planant avec des nappes de trompette très oniriques. L’alternance de parties calmes à des parties plus rythmées permet de terminer sur le thème abordé de matière plus vive et énergique. Par conséquent, aucune lassitude possible lors de l’écoute de ce morceau. Le solo d’Ibrahim Maalouf est toujours très juste et sans fioriture avec le sentiment que le but de ce trompettiste est de tendre vers le Beau. Le morceau « Busy » qui suit peut être interpréter comme une pause dans cet album sonnant assurément rock. L’enchaînement avec le morceau If You Wanna Be A Woman met d’autant plus en valeur ce dernier où l’on repart sur les chapeaux de roues avec un Rhodes hypnotique, une rythmique endiablée et des trompettes enjouées qui nous enchantent avec un gimmick dans la droite lignée de Conspiracy Generation. Sans aucun doute une réussite à tout point de vue. La reprise de Unfaithful de Rihanna pourrait paraître déplacée pour les puristes. Mais ce n’est aucunement le cas. En effet, reprenant la mélodie initiale, Ibrahim Maalouf la réorchestre de manière plus rock, se démarquant ainsi de l’original qui sonne beaucoup plus comme une ballade. Le thème True Sorry vous illuminera par sa beauté. Mais ce n’est pas le dernier morceau comme indiqué sur la jaquette du CD, car il existe un morceau « caché » qui montre que l’illusion est partout. Ce dernier morceau est un hommage non dissimulé au rock des années 70. C’est un morceau très énergique avec un chanteur convaincant où les trompettes ne sont plus mises en avant. Il vous donnera sans aucun doute l’envie de vous replonger dans les albums de Led Zeppelin au plus vite.

Au bilan, Ibrahim Maalouf a écrit un album à l’image de ce qu’il est et nous délivre depuis plusieurs années mais avec une orientation beaucoup plus rock.

Où l’on retrouve ainsi une musique ouverte sur le monde, énergique, multiculturelle. La touche orientale est toujours présente avec subtilité, marque forte de son identité. Le son de groupe est bien mis en avant dans des compositions que beaucoup devraient apprécier. Cet album est une grande réussite. Vous aurez le plaisir d’écouter en boucle sans aucune lassitude.

 

Bastien LEGER

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires