Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 20:03

Home

Universal Jazz Music

moneit.jpg Avec Home, disque cocon, chaleureux, talentueux d'hommage aux standards du jazz, l'Américaine se maintient à un bon niveau. Après une petite dizaine de dsiques cross-over, la vocaliste émule d'Ella Fitzgerald se livre à un hommage aux standards. En dépit de quelques moments de Swing, l'Américaine ne nous fait pas décoller. Comment du reste une limpide voix de jazz qui avoue une influence « très modérée » de Billie Holiday (« pas marquante, trop à part », me dit-elle) pourrait-elle soulever les âmes? Il faut dire que sa vie à elle ne présente pas les stigmates d'un psychodrame ininterrompu. Mais alors pas du tout. Au contraire, la trentenaire poupine jouit d'un background familial encourageant. « J'ai tout appris à la maison », me confie Jane, épanouie, dans les locaux d'Universal, vue sur le Panthéon. Père, mère et soeur chantent l'opéra. Comprennent ses possibilités. Devancent son désir. L'envoient à la Manhattan School Of Music. Lui permettent de tourner dans les salles à seize ans. Jane ne pense que chant. N'a jamais envisagé de s'engager dans autre chose. La seule angoisse qui émane du personnage semble être la fébrilité de me donner des réponses correctes. Sinon, contente d'être heureuse. Jane est douée, genre “tombée dans la marmite quand elle était petite”. On l'aura compris. La fille de l'Est (Oakland, New-York, 1977) clame une déférence sans bornes pour Sarah Vaughan. A passer en revue les titres de “Home”, elle est loin d'en partager les possibilités. Quand elle ne reprend pas le répertoire des comédies musicales, Jane Monheit compose les paroles des morceaux (« mes préférées? Les chansons d'amour »). Jane a confiance dans l'accueil qu'aura "Home".

Son deuxième disque est resté N°1 au Billboard américain pendant plusieurs mois. Les suivants? Succès non démentis. Dont une nomination aux Grammies Awards en 2003. Le groupe de longue date l'accompagne sur Home : Michael Kanan (piano), Neal Miner (basse), et l'époux Rick Montalbano (batterie). Des invités huppés les rejoignent, comme le guitariste John Pizzarelli, et l'organiste Larry Goldings, deux références, « rencontrés au cours de la carrière ». On peut sans risquer des jets de fruits mûrs avancer que la plupart des morceaux fonctionne. Le premier, Shine on your shoes, annonce la couleur. Pureté des ballades. Superbe This is Always. Très bonne artiste. Un disque sans fausse note. On attendra néanmoins le chef d'oeuvre.

Bruno Pfeiffer

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bruno Pfeiffer - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj