Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 07:14

 

Une décennie, 1947-57, en 20 cd

 

coffrets-perspective-VOGUE-2.jpg

Une exposition à la BNF en 2011 était venue rappeler le rôle majeur du label Vogue dans la diffusion du jazz au lendemain de la seconde guerre mondiale.  Fondé par un trio de fans, Léon Cabat, Charles Delaunay et Albert Ferreri, Vogue aura dix ans durant, 1947-57, enregistré le gratin du jazz de l’époque, avec un esprit d’ouverture louable, à Paris mais aussi à New-York. Ces témoignages sonores nous reviennent aujourd’hui sous la forme d’un coffret de 20 cd, reprenant 35 albums originaux, qui bénéficie d’une discographie détaillée et d’un livret bien documenté signé Anne Legrand, spécialiste de Charles Delaunay et co-commissaire de l’expo de 2011.

Un rapide survol permet aussitôt de constater la richesse dans la diversité de la sélection présentée. Pour les amateurs de « live » les concerts enregistrés à Pleyel en 1948 (le troisième donné en ce mois de février) par le big band de Dizzy Gillespie –un des chocs de l’après-guerre, révélant le be-bop et les rythmes cubains aux parisiens- et six ans plus tard sur la même scène par le quartet sans piano de Gerry Mulligan ; pour les fans d’exploration sonore, le trio de Martial Solal et le Jazz Groupe d’André Hodeir  en 1953 ; pour les fondus de « typique » Lalo Schiffrin dans des airs brésiliens…

Le jazz français est à la fête avec les deux stars de l’époque, Django Reinhardt (sans Stéphane Grappelli alors mais avec Hubert Rostaing) et Sidney Bechet (dans ses « tubes » Petite Fleur, Dans les rues d’Antibes, Le marchand de poissons) et les jeunes pousses qui ont pour nom Barney Wilen (17 ans), Jean-Louis Chautemps, Pierre Michelot.  Une mention spéciale pour Henri Renaud, que l’on entend à de nombreuses occasions à Paris comme à New York comme interprète (au piano), compositeur et leader de groupe, et par ailleurs initiateur de plusieurs séances - une avec Monk en solo, une autre avec Clifford Brown, une troisième avec Roy Haynes… Excusez du peu !

Au-delà de ce florilège de vedettes des deux côtés de l’Atlantique-on ajoutera ainsi Lee Konitz, Mary Lou Williams, Gigi Gryce, Oscar Pettiford, Lionel Hampton…-, l’intérêt du coffret Vogue réside-comme souvent dans ces compilations-dans la (re)découverte de musiciens qui mériteraient une plus grande notoriété : c’est le cas par exemple du guitariste belge René Thomas et du pianiste Jimmy Jones, enregistrés chacun en 1954. Un bon demi-siècle après, cette plongée dans le patrimoine s’avère bien revigorante et confirme la justesse de l’oreille de l’équipe artistique de Vogue.

 Jean-Louis Lemarchand

Partager cet article
Repost0

commentaires

Z
<br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> J'attire votre attention sur notre travail autour du film de jazz. OPOSSUM productions est une société audiovisuelle spécialisée dans la captation de concert et le documentaire.<br /> <br /> <br /> N'hésitez pas à publier certaines de nos vidéos, si vous avez envie d'un contenu de ce genre.<br /> <br /> <br /> Voici un exemple de documentaire, le dernier en date :<br /> <br /> <br /> "L'équilibre de Nash" - Jean-Charles RICHARD / Eric PROST 5tet<br /> <br /> <br /> http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/l%27equilibre+de+nash/1#video=xxfg0s<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ainsi qu'un extrait de captation de concert :<br /> <br /> <br /> orTie - Laborie Jazz<br /> <br /> <br /> http://www.dailymotion.com/fr/relevance/search/ortie+gattito/1#video=xq7qqw<br /> <br /> <br /> Si notre travail vous interesse, nous pouvons vous communiquer notre activité dans ce domaine, pour éventuellement voir certaines de nos vidéos relayées sur votre plateforme.<br /> <br /> <br /> Merci de votre attention.<br /> <br /> <br /> Zacharie Dangoin -  OPOSSUM productions - Réalisateur<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre