Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 18:08

cover-The-Link.jpg

FairJazz - 2010

 

Jean-Christophe Béney (ts, as), John Roney (p), Fraser Hollins (cb), Martin Auguste (dr).

 

 

 

 

 

Mystifiant!

Voilà un album qui fait tout notre plaisir. Et on ne va pas le bouder, croyez-moi. Après la très belle impression que nous avait laissé Pop Up, qui ravit encore nos oreilles, Jean-Christophe Béney, basé à Montréal, nous revient avec The Link, son cinquième album, qui confirme la stature grandissante du saxophoniste ténor français.
Elevé à l'école américaine du jazz et entouré du pianiste canadien John Roney, musicien épatant, de Fraser Hollins à la contrebasse et Martin Auguste à la batterie, le quartet de Béney dispose d'un line-up plutôt méconnu en France.

Le casting des pièces est aussi original: un des premiers traits de caractère de The Link est sa suite en cinq parties agrémentées de quatre transitions. Un deuxième serait cette très belle couverture qui nous montre deux mains nues qui se saisissent: celle du saxophoniste et d'un enfant (Maïly).

The Link est un cd à plaisirs multiples: on se délecte du son saisissant de Béney: un "son de chêne", pour reprendre les propos de Michel Contat. On y retrouve aussi des compositions puissantes avec des mélodies chantantes qui ont toutes leur légitimité. Surtout, The Link nous fait penser à bien des égards à "Love Supreme" de JC: la puissance du quartet, l'humeur transcendée des musiciens, la tournerie impeccable, le sens de la narration, le caractère sacré de ce qui unit ces quatre musiciens. Et il en faut du talent et de la maturité pour garder toute sa personnalité musicale en faisant de l'œil à une certaine coltranité; celle de l'engagement, et du lyrisme. Nous vous invitons à lire le "petit parcours descriptif de la suite" en bas de cet article.

Béney et Roney sont magistraux, leur dualité est réelle et le lien qui les unit est évocateur. Mais il faut souligner le travail du batteur Martin Auguste, vif et tranchant, à la patte américaine et du contrebassiste Fraser Hollins à la sonorité ronde et rebondissante; une rythmique béton. Bref ce quartet est bien vivant, dans la mouvance new-yorkaise, avec la marque de fabrique d'un saxophoniste qui sait composer des mélodies qu'on imprime.
Avec
The Link, son cinquième album, Béney vient de grimper d'un coup quelques marches de l'échelle pentue des très grands.

Site de JC Béney

Un petit parcours descriptif de la suite:


Sur "Part 1", Béney, capable de belles variations de thèmes, commence au ténor par une pièce enlevée, très dense et enivrante qui s'éteint avec "Transition 1" où Béney laisse la place au piano. John Roney ouvre "Part 2" lentement, en partant de rien et Béney laisse parler son soprano à la sonorité rugueuse, un brin rocailleuse, sur un rythme sud-américain. Sur ce morceau, le collectif est lié par une mélodie forte et une dynamique élastique dans une formule modale. Sur "Part 3", John Roney jaillit avec quelques interventions malicieuses et inspirées dans les interstices qu'ouvre Béney. L'accompagnement du pianiste est en permanence sur le qui-vive et ses chorus, brefs, sur la brèche. Sur "Transition 3", Béney en solo épuise la mélodie, comme un fumeur invétéré fume sa dernière cigarette, et ouvre sur celle de "Part 4" à nouveau engageante. "Part 4" est une alternative aux autres pièces avec un lyrisme reposant et une respiration nécessaire à la suite. A nouveau dans la veine coltranienne, "Part 5" est une ballade-complainte déchirante et envoutante où Béney joue magnifiquement avec contraste et une sensibilité à fleur de peau. Sur chaque pièce, le thème est exploité de fond en comble par l'ensemble du quartet. Ce lien partagé se convertit en une quasi-transe stupéfiante.


 

 Jérôme Gransac

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jérôme Gransac - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

Jérôme Gransac 23/07/2010 10:39


Suite à une discussion avec Jean-christophe Béney, nous ajoutons que ce cd s'est fait en deux prises d'une heure, straight sans post-production, après une tournée dans l'ouest canadien. Ce que nous
propose ce cd est la deuxième prise studio.


  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj