Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 21:58

 

ECM 2014

Keith Jarrett (p), Charlie Haden (cb).

 

 

 lastdance 

EMOTION !

 

Keith Jarrett et Charlie Haden c'est bien sûr une très longue histoire d'amitié. Depuis notamment ce fameux trio qui réunissait le pianiste, le contrebassiste et le regretté Paul Motian à la batterie. Lorsqu’ils enregistrent en duo en 2007, dans le studio de Keth Jarrett, les deux amis de longue date s’étaient éloignés depuis déjà quelque temps. Il s’agissait donc de retrouvailles en musique. Et de ces retrouvailles étaient nées un album magnifique, « Jasmine » que notre confrère Alex Dutilh avait chroniqué dans ces colonnes mêmes en 2010 (http://www.lesdnj.com/article-keith-jarrett-charlie-haden-jasmine-50132971.html)

Tout ce qui s’était joué durant ces trois jours ne figurait bien sûr pas sur cet album. ECM décide donc aujourd’hui d’en publier quelques nouveaux titres.

Et ce sont encore de véritables pépites ! Des traces de moment rares et d’une profonde sincérité. La marque de ce qui indéfectiblement réunit Keith Jarrett et Charlie Haden. Les deux se retrouvent donc sur un répertoire de standards comme ils les affectionnent. Paul Motian certes n’est plus là. Mais c’est comme si on entendait dans notre subconscient, en filigrane le drive fin du batteur new-yorkais planer sur cette rencontre. Chaque morceau est plus bouleversant que celui qui le précède. Une version renversante de Goodbye. Une autre très inattendue du be-bopien Dance of the Infidelsde Bud Powell où Keith Jarrett semble redécouvrir avec une joie non dissimulée le plaisir de jouer bop. Charlie Haden, redevenu clean y est énorme. Sur My Old flame par exemple, il faur entendre cette profondeur mélodique.

 

Assurément l'entente entre les deux hommes est au beau fixe. L'un étant une sorte de prolongement de l'autre dans un grand moment de musique fusionnelle. My ship est aussi un moment de musicalité et d'émotion intense où sous les doigts de ce génie de Jarrett la mélodie est exhalée avec un supplément d'âme, comme jamais. Chaque morceau prend des airs de chefs d’œuvre. Keith Jarrett est à son élément. Avec lui c'est tout l'art de la revisitation, de l'improvisation et du détour comme sur cette version de Round Midnight qui passe par toutes les couleurs et n'en vient au thème qu'au bout de 7 mn. Et puis, et puis, il y a ce moment, cette grâce inouïe sur It might as well be spring où Jarrett semble libéré de quelque chose, totalement aérien dans sa façon de survoler le thème. Avec cet art de pouvoir, par l'impro magnifier la mélodie avec émotion qui prend aux tripes. C’est juste sublime. Keith Jarett et Charlie Haden ont ce don de savoir le temps.

Keith-Jarrett-and-Charlie-009.jpg 

 

 

 

 

 

 

Dans ce last dance, on aime penser qu’il ne s’agit que de la dernière version publiée et qu’il y a aura encore après cet album une suite à cette histoire.

Une suite à ce jazz dont ils témoignent ici, toujours et encore qu’ils en ont écrit des pages exceptionnelles.

Jean-Marc Gelin

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj