Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 20:25

 

Christian Gaubert /André Ceccarelli/Jannick Top

+Thomas Savy

Cristal Records/ Harmonia Mundi

www.christian-gaubert.com 

www.lignesudtrio.com

www.cristalrecords.com

 gaubert-ceccarelli-top_lignesud_w.jpg

Beau palmarès que celui du pianiste Christian Gaubert, né en 1944 : 50 années d’écriture, d’arrangements dans la chanson (chef d’orchestre de Bécaud et Aznavour entre autres) et les musiques de films (plus de 150 partitions[i]). Cela fera peut-être reculer les « puristes » en jazz qui n’apprécient pas souvent les musiciens dits « de studio ». On y verrait plutôt la preuve d’un bel éclectisme et une raison supplémentaire pour écouter la musique de ce trio Ligne Sud. Car Gaubert se souvient qu’il aime aussi le jazz, tout comme ses copains : ses compositions sont rehaussées du savoir-faire du bassiste Jannick Top qui fit, un temps équipe avec Christian Vander et Magma, sans négliger de travailler lui aussi pour de nombreux artistes de variétés dont Michel Berger, Jacques Dutronc... Quant au troisième larron, ce n’est autre que le batteur niçois André Ceccarelli qui, lui aussi s’est illustré dans de nombreux styles, ayant rencontré Jannick Top en 1971 et formé un trio de fusion nommé TROC... Le clarinettiste saxophoniste Thomas Savy est le « jeune » invité que l’on ne présente plus, mais qui contribue par la grâce de son phrasé à la réussite de nombreuses pièces dont « Lumières citadines » . 

Ligne sud est revenu à Marseille - deux des trois membres sont en effet originaires de la cité phocéenne- lors de l’année « capitale ». Un concert fut donné en novembre dernier dans le cadre de l’opération Jazz sur la ville, labellisée MP 2013, à la Bibliothèque régionale à vocation multiple ( BMVR) l’Alcazar (partenaire incontournable du festival Jazz des cinq continents).

 Pas de nostalgie ni d’hommage particulier cependant dans cette musique d’une grande fluidité: profondeur veloutée du piano (« Bill Nostalgie »), drive énergique et continu. La lumière du sud (belle pochette monochrome) brille sans aveugler  comme dans « Un beau jour de novembre », tant il est vrai que c’est alors une des meilleures saisons à vivre dans le sud.

Il ya une réelle cohérence dans cet album qui s’écoute en tendant l’oreille, car, sous le chant feutré de ces mélodies, sous le style tranquillement voluptueux, s’impose un parti pris aussi simple qu’efficace, non dénué d’une certaine émotion.

A écouter chez soi entre amis, ce sera assurément un bon moment partagé.

Sophie Chambon



[i]  Dans sa discographie très riche, on relève  Une ville, une vie  chez Trema  et Les grands compositeurs français de musiques de filmschez Fremaux.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Chambon - dans Chroniques CD
commenter cet article

commentaires

  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj