Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 11:06

Trois Couleurs – Hors Série

 

Doors-couv.jpg 

Certes c’est un peu éloigné du jazz. C’est pourtant un coup de coeur pour ce numéro spécial édité par le journal Trois Couleurs (du groupe MK2) autour des Doors, à l’occasion du film que Tom Dicillo  ( When you’re strange) que nous voulions vous faire partager.

 

Une très belle opération promotionnelle et surtout un vrai regard décalé sur le groupe de Los Angeles. Des angles d’attaques originaux par les lieux, les thématiques transversales, une vraie recherche artistique et une mise en contexte bien faite, sans oublier les influences et les traces actuelles des Doors  voilà les ingrédients d’un numéro qui propose une approche assez rare dans le domaine de la presse musicale.


Il y a bien sûr les interviews des héros rescapés comme celle, de Ray Manzarek (le clavier céleste du groupe) et de John Densmore ( le batteur),  comme celle de Henry Diltz ( le photographe de « Morrisson Hotel ») et bien sûr celle du réalisateur ou encore de Jim Jarmusch.

L’iconographie du magazine est superbe, illustrée par les magnifiques clichés de Diltz, par les affiches sublimes, hallucinées et psychédéliques (notamment celles de Victor Moscoso, figure emblématique du pop art).

Les articles sont signés par des plumes importantes de la sphère culturo-musciale : François Bégaudeau (auteur d’Entre les murs), Christophe Conte (Les Inrockuptibles), Étienne Greib (Magic !), Wilfried Paris (Chronic’art, Standard), Ève Beauvallet (Mouvement), Jérôme Momcilovic (Chronic’art), Clémentine Gallot (Les Inrockuptibles), etc

Des éclairages inédits sur les influences des Doors (Bertolt Brecht, Antonin Artaud, Frank Sinatra, Arthur Rimbaud, Aldous Huxley, etc.), leurs principaux rivaux (Love, The Rolling Stones), leurs héritiers (Nico, The Stooges, Joy Division, etc.).


Une plongée remarquable qui ne manque ni de documentation ni de poésie dans l’univers des Doors. Une approche qui évite le piège de la chronologie et permet de surpasser  la traditionnelle figure mythique de Jim Morrisson.


Ce collector disponible en kiosque constitue pour tous ceux qui iront voir le film de Tom Dicillo, une préface jubilatoire.

Du beau travail à écouter avec Break on Through dans les oreilles.


Jean-Marc Gelin

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dernières Nouvelles du Jazz
commenter cet article

commentaires

jacques chesnel 21/08/2010 11:01



... et pendant ce temps , pas un mot sur la disparition de Herman Leonard (,,,)



  • : les dernières nouvelles du jazz
  • les dernières nouvelles du jazz
  • : actualité du jazz, chroniques des sorties du mois, interviews, portraits, livres, dvds, cds... L'essentiel du jazz actuel est sur les DNJ.
  • Contact

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Chercher Dans Les Dnj

Recevoir les dnj